RMC Sport

Rennes: Grenier pique une grosse colère après un article sur le départ de Lamouchi

Clément Grenier, le milieu de terrain du Stade Rennais, répond avec colère à un article sur la mise à l’écart de Sabri Lamouchi, dans un message sur Twitter.

Une semaine tendue au Stade Rennais. Après la lourde défaite à Strasbourg samedi dernier (1-4), qui renvoie le club à la 14e place de Ligue 1, Sabri Lamouchi a pris la porte ce lundi. Puis l’invitation de filles à une soirée jeudi dernier en République tchèque dans la foulée de la victoire à Jablonec en Ligue Europa, par un joueur, a été révélée. Et Olivier Létang, le président breton, a dû assurer qu’elles n’étaient pas entrées dans l’hôtel après l’intervention du service de sécurité du club.

Dans ce contexte animé, Clément Grenier s’élève publiquement ce mardi soir contre un article de Ouest France sur le départ de Sabri Lamouchi. "Balancer des bêtises dans votre article me rend fou, écrit le milieu de terrain rennais sur Twitter, avec un émoticône de colère. Vous devriez vous excuser et vite rétablir la vérité. La confiance mutuelle et l’envie chaque jour de donner le maximum pour lui et le club étaient sans retenue. Alors Svp arrêtez et vite. Merci."

Grenier: "C’est une honte de sortir de telles conneries"

D’après le quotidien local, Hatem Ben Arfa aurait fait part à Olivier Létang de son mécontentement quant à sa utilisation. Et Clément Grenier, lui, aurait confié ses doutes sur la capacité de Sabri Lamouchi de redresser la situation. "Jamais de la vie, jamais, jamais, c’est une honte de sortir de telles conneries, lâche aussi Clément Grenier sur Twitter. Je suis très énervé. Si vous saviez la relation que j’avais avec mon coach et surtout la confiance mutuelle que nous avions vous comprendrez mon énervement..." Julien Stéphan, le fils de Guy (adjoint de Didier Deschamps en équipe de France), va devoir ramener de la sérénité dans la maison rennaise.