RMC Sport

Rennes: les explications de Delanoë sur le départ "soudain" de Létang

Jacques Delanoë, directeur général par intérim du Stade Rennais après l'éviction du président délégué Olivier Létang, assure que ce dernier reste un "ami" et admet que le timing de cette décision a été "soudain".

Au lendemain de l'éviction d'Olivier Létang, qui était président délégué du Stade Rennais, son successeur provisoire admet que le "club est touché". Peu avant le coup d'envoi du match des Rouge et Noir contre le Stade Brestois, ce samedi soir dans le cadre de la 24e journée de Ligue 1, le directeur général intérimaire Jacques Delanoë s'est exprimé au micro de beIN Sports. L'occasion pour lui de saluer le "formidable bilan du club" sur les deux dernières années, mais aussi de démentir certaines informations.

"Je suis, à titre personnel, déçu par une certaine presse, dans laquelle j'ai vu des allégations de malhonnêteté d'Olivier, ou je ne sais quelle bêtise, que je démens formellement. Olivier est un homme profondément honnête et il n'y a aucun souci là-dessus. Certains ont voulu laisser passer je ne sais quelle malveillance: Olivier Létang et sa famille sont des amis et le restent", a assuré Jacques Delanoë.

Pas d'urgence à trouver un nouveau directeur

"Le timing, je comprends qu'il soit jugé surprenant. Il est soudain, d'abord pour nous. Olivier et moi avons été prévenus jeudi. Il y a une raison assez simple: François-Henri Pinault (l'actionnaire, ndlr) tenait à le dire directement et de vive voix à Olivier. (...) Je reconnais que ça a été soudain, mais ce n'est pas ce qui va annihiler la dynamique que nous avons", a-t-il poursuivi, faisant référence au classement de l'équipe, installée sur la troisième marche du podium.

Jacques Delanoë a fait savoir que le club allait prendre le temps de recruter un nouveau directeur général délégué: "Il n'y a pas un caractère d'urgence, puisque le mercato est fini et que le club est en ordre de marche. On ne va pas lambiner non plus". Il a ainsi précisé qu'il reprendrait sa fonction de président du conseil d'administration, à la fin de son intérim.

JA