RMC Sport

Rennes: Raphinha dénonce des cris de singe dans certains stades français

Dans une interview accordée à UOL Esporte, Raphinha, l’attaquant du Stade Rennais, évoque le racisme dans le football. Le joueur de 23 ans assure ne jamais avoir eu de problème avec un adversaire à ce sujet. En revanche, il dénonce des cris de singe souvent entendus dans les tribunes, y compris en France.

C’est une affaire qui fait énormément parler au Brésil. Depuis dix jours, les accusations de racisme de Neymar contre Alvaro Gonzalez occupent l’espace médiatique. Dans les journaux, à la télé ou à la radio, les images du dernier PSG-OM donnent lieu à un vaste débat. C’est dans ce contexte qu’UOL Esporte a contacté Raphinha. L’attaquant du Stade Rennais, arrivé l’été dernier pour 21 millions d’euros, en a profité pour livrer son témoignage sur le racisme dans le football.

"Il ne m’est jamais arrivé ce qui est arrivé à Neymar, de subir le racisme d’un autre joueur sur le terrain. J’espère que ça n’arrivera jamais, explique le natif de Porto Alegre. Mais j’ai vu des supporters dans les tribunes faire des cris de singe dans ma direction. Ici aussi en France."

"Ce genre de choses arrive souvent"

Face à la bêtise humaine, le joueur de 23 ans a pour l’instant choisi de répondre uniquement balle au pied. "Quand ça arrive, j’essaie de me concentrer sur le match et de ne pas prêter beaucoup d’attention à ce qu’il se passe sur le terrain. Mais c’est compliqué. Malheureusement, ce genre de choses arrive souvent. C’est un énorme manque de respect."

Formé au Avai FC, un club basé à Florianopolis (au sud du Brésil), Raphinha précise que ces cris de singe et autres insultes racistes, il les entend depuis le début de sa carrière. Bien avant son arrivée dans l’Hexagone. "J’ai vécu ce racisme dans les tribunes de tous les pays où j’ai joué, même lorsque j’évoluais avec les catégories de jeunes au Brésil", dénonce-t-il.

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Rédacteur