RMC Sport

Riolo : « L’OM, éviter l’échec… »

Daniel Riolo

Daniel Riolo - -

Retour sur la première partie de saison de l’OM en Ligue 1 avec Daniel Riolo.

Il reste 6 mois pour éviter le pire donc. Accrocher le podium et justifier ainsi l’ambition et les dépenses. S’éloigner de la honte aussi. 120 millions de budget et 36 mis dans le recrutement. L’été était chaud et beau dans les maillots marseillais au mois d’août. Le président Labrune vendait du rêve made in France esprit Montebourg, mais sans la Marinière. Son recrutement était vendu comme novateur, excellent, gorgé de promesses. Avec en prime un coup d’éclat. Labrune est bouillant, les billets plein les fouilles, il arrache le prodige Thauvin à Lille. C’était Miss Camping, Labrune a obtenu la dernière danse et a retourné sa tente ! A Lille, Seydoux se morfond. Il ne lui reste que les deuxième et troisième choix. Celles qui n’osent même pas se mettre en maillot à la piscine.

Le président de l’OM s’occupe de tout. Un « SAV Thauvin » tellement parfait qu’on oublie qu’il a lâché 15 millions ! Et finalement c’est peut-être Seydoux qui va régaler au bar.

Fort et bronzé, sentant encore l’huile coco des « Catalans », Labrune annonce que son OM sera le Dortmund français ! On se dit qu’il va falloir assurer niveau maquillage. Jurgen Klopp a les lunettes, Baup la casquette. Ça sent la bagnole volée à plein nez. Pourtant, ça suit. Beaucoup de médias transforment Imbula, venu de L1 contre 7 millions, en phénomène ! « O fenomeno » termine pourtant la première partie de saison remplaçant en club et en sélection espoir avec une étiquette de fouteur de merde. Il a même failli se battre avec l’autre perle du recrutement, Thauvin.

Et Dimitri Payet ? Acheté 10 millions, ce gros salaire du club n’a réussi que 2 matches sur 25 ! Il avait paraît-il de bonnes stats à Lille. Les stats, ou le fléau du foot moderne ! On le disait irrégulier, il a rectifié le tir pour devenir régulier, mais dans la médiocrité.

Pas verni au tirage, l’OM a sombré en LDC. Pas de honte à être battu par Arsenal, Dortmund et Naples. Le problème c’est d’afficher la résignation, le renoncement et de finir avec 0 point ! Du jamais vu !

Elie Baup, devenu surtout Bof a donc été viré. La blague de la 2e place de la saison dernière ne fait plus rire. José Anigo a enfilé le costume du sauveur. Maintenant ils seront déterminés et afficheront un bon état d’esprit ! Lire ça, entendre ça et s’entendre dire que les critiques sont trop sévères ! Riolo, trop dur et surtout anti-OM ! Foutaises ! J’accepterai ça, le jour ou au club et au stade, on respectera l’OM autant que moi. Qu’est devenu ce club ambitieux et surtout exigeant ?

Le projet du président Labrune fait désormais moins rêver. C’est l’hiver et c’est moche un camping en hiver. Déjà qu’en été…

Cinq mois pour se redresser. Mettre en place une politique sportive enfin efficace. Revenir sur Lille ou sur Monaco, peu importe, mais revenir dans la course. Trouver un coach, un vrai, un bon. Un mec avec un projet, c’est à la mode les projets. Avancer, faire une belle remontée. Au minimum avoir des regrets avant le prochain été...

A lire aussi :

>> Riolo : « Le LOSC, le bourgeois de la L1… »

>> Riolo : « Monaco, une belle effacée… »

>> Riolo : « Le PSG, leader naturel... »

>> Le onze-type de la phase aller

Daniel Riolo