RMC Sport

Rivère : « Cvitanich n’a pas eu de revalorisation salariale »

Jean-Pierre Rivère

Jean-Pierre Rivère - -

EXCLU RMC SPORT. Invité de Coach Courbis sur RMC, Jean-Pierre Rivère a assuré que Dario Cvitanich n’avait pas été augmenté. Mais pour le président de Nice, l'attaquant argentin va rester au club.

Jean-Pierre Rivère, comment se déroule le mercato niçois ?

Par rapport à l’an passé, nous avons perdu un seul élément, qui est Renato Civelli. Nous avons recruté deux joueurs (Christian Brüls et Nampalys Mendy). On ne s’interdit pas de faire une opportunité avant la fin du mercato. Quand celui-ci sera complètement terminé, on aura une équipe définitivement en place.

Dario Cvitanich va-t-il rester à l

Dario Cvitanich est niçois pour la saison 2013-2014. Il n’y a pas eu de revalorisation salariale. Il a été sollicité. Mais pour moi, c’est très clair. Dario est intransférable sauf offre mirobolante. Et encore, cette offre n’est pas arrivée. Dario Cvitanich n’a pas prolongé son contrat, qui court jusqu’en 2015. C’est un garçon qui respecte le club. Il connait les moyens financiers de l’OGC Nice. Il a un très bon état d’esprit.

Avec le départ de Renato Civelli (Bursaspor) et la blessure de Nemanja Pejcinovic, la défense centrale n

Claude Puel souhaitait s’appuyer sur les joueurs qui étaient à sa disposition. Nous avons dans notre équipe quatre défenseurs centraux. Cependant, seul Nemanja a pu faire la préparation entière. Kévin Gomis et Romain Genevois étaient blessés et Lucas Rougeaux était à l’Euro avec l’équipe de France des moins de 19 ans. Ils n’ont pas pu faire la préparation. Malheureusement, Nemanja s’est blessé et les autres sont à court de forme. Il ne faut pas aller trop vite dans les jugements. Mais je peux comprendre ces interrogations. C’est certain que le départ de Renato a été important pour l’OGC Nice.

« Nous recommençons de zéro »

Avez-vous des nouvelles de Kévin Anin ?

J’ai régulièrement Kévin au téléphone. Il est courageux. Pour le moment, il a le moral. C’est remarquable. Ça fait très plaisir. Sa rééducation sera très longue. Pour Kévin, le football devient secondaire. Je souhaite qu’il construise sa vie avec des éléments différents qu’auparavant. J’espère qu’il viendra bientôt nous dire un petit bonjour.

Comment avez-vous vécu cette sévère défaite à Lyon (4-0) samedi dernier ?

Une défaite ne fait jamais plaisir. Quand vous prenez quatre buts, ça fait mal à la tête. Mais il faut relever la tête. J’espère que cette défaite a été salutaire. En première mi-temps, Nice a tenu la route. Mais en seconde période, le deuxième but nous plombe. Je pense que nous étions un ton en dessous physiquement également. Certains ont été en deçà de leur valeur intrinsèque. Je tiens à féliciter Lyon pour sa victoire. Cette saison, nous recommençons de zéro. Il ne faut pas rester sur notre quatrième place de l’an passé.

Etes-vous déçu que le match face à Rennes, ce samedi, soit joué à huis clos après la sanctionne infligée pour utilisation d

Je pense que le soutien des supporteurs auraient été le bienvenu. Mais il va falloir faire avec. Un match avec le public niçois donne du cœur. Ce sera un match compliqué. Pour Rennes également. C’est un match à part. J’espère que les joueurs trouveront suffisamment de motivation pour prendre les points nécessaires sur ce match.

A lire aussi :

>> Mutu : « Je suis un Corse »

>> Les Bleus encore en danger

>> EN IMAGES : ces Diables Rouges qui font trembler l'Europe

Coach Courbis