RMC Sport

Roussey : « Pas de gardien n°1 »

-

- - -

Saint-Etienne a repris l’entraînement ce matin. Laurent Roussey, entraîneur des Verts, évoque les dossiers chauds, comme le recrutement et la hiérarchie des gardiens.

Laurent Roussey, vous commencez la préparation avec un groupe aux contours flous. Quel a été le message à vos joueurs ce matin ?
J’ai bien conscience que certains joueurs ne seront peut-être plus avec nous dans quinze jours. Mais c’est dans l’intérêt de tout le monde que le travail s’effectue dans de bonnes conditions, qu’il y ait un investissement total. Cette préparation, qui est très importante pour le début de championnat, ne doit pas être perturbée par le mécontentement de certains joueurs. Si je m’aperçois qu’ils posent problèmes, je ferai deux groupes, comme c’est le cas dans les autres clubs. Les joueurs connaissent ma position.

Landrin et Dernis n’ont toujours prolongé…
Je compte sur Jo et Christophe. Il y a eu des transactions qui n’ont pas encore abouti. Mais j’ose espérer que les deux parties trouveront un accord. Il est évident que ces deux joueurs ont un rôle important dans l’effectif. Maintenant, comme toutes négociations, c’est toujours assez long.

Toujours pas de hiérarchie pour les gardiens ?
Il n’y a pas de gardien n°1. Aujourd’hui, il y a Jérémy (Janot) et Jody (Viviani). La concurrence existe sur tous les postes et si celle-ci est bien réelle, le niveau de nos gardiens va s’élever. Ca ne peut-être qu’un plus pour le collectif. Comme pour tous les joueurs, la préparation sera déterminante. On verra bien.

Concernant le recrutement, quel type de joueur recherchez-vous ?
Nous recherchons trois joueurs. Avec la suspension de quatre mois de Bayal Sall, il est évident que nous devons renforcer dans l’axe central. Nous cherchons ensuite un attaquant et un joueur technique, capable de donner la dernière passe.

La rédaction - Edward Jay