RMC Sport

Roux et le LOSC font la paire

Nolan Roux a inscrit un doublé face aux Verts

Nolan Roux a inscrit un doublé face aux Verts - -

Lille a conservé sa place sur le podium au prix d’une belle victoire face à Saint-Etienne (3-0) ponctuée d’un doublé de la recrue Nolan Roux. Les Dogues résistent ainsi au rythme d’enfer imprimé par Paris et Montpellier.

Deux petits coups de griffes et voilà Nolan Roux devenu Dogue. En deux minutes en toute fin de match ce samedi contre Saint-Etienne (3-0), il a fait chavirer le Stadium. Opportuniste sur le premier –une frappe de Payet repoussée par Ruffier (86e), efficace et propre sur le second, parfaitement servi par Eden Hazard (87e). Personne au LOSC ne va oublier Moussa Sow de sitôt. Mais Nolan Roux ne pouvait rêver de meilleurs débuts sous sa nouvelle tunique. « C’est pas mal, oui ! J’ai eu un peu de mal au début puis ça s’est décanté, il y a eu plus d’espaces, a apprécié Roux, déjà adopté. Mes partenaires ont essayé de me trouver souvent. Quand on arrive et qu’on sent une attention particulière pour vous mettre en confiance, c’est agréable. »

Son intégration au jeu lillois, en moins d’une semaine de travail, est impressionnante. Voilà un premier pari gagné par Rudi Garcia. Le second était de gagner pour ne pas laisser filer Paris et Montpellier. Pour reprendre à Lyon la troisième place du podium, aussi. Avec le ballon, mais sans solution, Lille a piétiné pendant le premier acte. Mais Rudi Garcia semble avoir trouvé les bons mots à la pause. Benoît Pedretti a allumé la première mèche avant un slalom spécial d’Eden Hazard, maladroitement stoppé par Marchal dans la surface (49e).

Un but et une passe pour Hazard

Le Belge a inscrit sur le penalty son huitième but cette saison. Mitraillé sans relâche, Stéphane Ruffier n’a fait que repousser l’échéance avant le doublé de Roux. Outre la manière, finalement séduisante, ce sont trois points salutaires qui permettent au LOSC de rester accroché à cette troisième marche du podium. Saint-Etienne, en cas de victoire, pouvait revenir à hauteur de son rival du soir. Mais les Lillois, même sans Moussa Sow (Fenerbahçe) et Ludovic Obraniak (Bordeaux), ont prouvé aux Stéphanois qu’ils étaient encore un peu verts pour se mêler à cette haute lutte.

Silvère Beau