RMC Sport

Saint-Etienne: l’énorme coup de gueule de Larqué contre les joueurs

Dans l’émission Breaking Foot ce lundi sur RMC, Jean-Michel Larqué a livré le fond de sa pensée après la défaite des Verts contre l’OL dans le derby, dimanche (2-0). La légende du club stéphanois n’est pas tendre avec les joueurs qui composent l’effectif actuel.

L’état d’urgence est décrété à Saint-Etienne. L’ASSE pointe à une inquiétante seizième place en Ligue, au lendemain d’un revers (2-0) contre le rival lyonnais. "Je suis triste, et surtout inquiet", a témoigné Jean-Michel Larqué, légende des Verts (1966-1977), ce lundi dans l’émission Breaking Foot. Parce que, même s'il y a eu quelques motifs de satisfaction, quand on regarde sur la durée, depuis quelque temps, c’est une véritable catastrophe." Claude Puel est à court de solutions, lui qui a tout essayé sur le plan tactique, allant jusqu’à punir certains de ses joueurs, souvent des cadres d’ailleurs. En vain.

"Il faut craindre le pire"

Le lien est cassé et le peuple vert, lui, semble résigné. "Il faut craindre le pire, c’est une bonne peur, s’imaginer que le club peut descendre, a estimé Jean-Michel Larqué, consultant RMC Sport. Je pense qu’il y a beaucoup de gens, des supporters, et j’en suis un, qui sont dans ce cas-là. Sauf qu’il y a une catégorie de personnes qui ne s’imaginent pas que l’ASSE est en danger: ce sont ceux qui portent le maillot vert aujourd’hui. C’est le plus terrible." Les joueurs auraient-ils renoncé? C’est l’avis de Jean-Michel Larqué, qui n’épargne aucun d’entre eux. "Les joueurs sont nuls. Nuls et non investis", s’est-il emporté dans Breaking Foot.

"L’ASSE a existé avant eux"

"Ceux qui pourraient être exempts de tout reproche, c’est l’un des plus vieux, Debuchy, ou les deux plus jeunes qui s’appellent Fofana et Saliba. Mais les autres, c’est une véritable catastrophe. Quand je pense que Yann M’Vila avait des exigences en début de saison pour que ce soit untel qui soit entraîneur. Cela fait des années qu’il n’a pas marqué un but ni fait une passe décisive. Il veut être exigeant ce monsieur? Et je pourrais en citer d’autres. Quand je pense qu’un agent dit de son joueur qu’il est une légende et qu’on écarte pas une légende... Mais il faut leur dire que l’ASSE a existé avant eux, qu’elle a eu une histoire avant eux. Que Michel Platini soit une légende, que Dominique Rocheteau soit une légende, mais Stéphane Ruffier une légende, de qui se moque-t-on ?"

QM avec Breaking Foot