RMC Sport

Saint-Etienne: le coup de pression de Puel après la 7e défaite de suite des Verts

Claude Puel en conférence de presse, à Brest le 21 novembre 2020

Claude Puel en conférence de presse, à Brest le 21 novembre 2020 - RMC Sport

Après la défaite 4-1 de l'AS Saint-Étienne à Brest, ce samedi soir, Claude Puel a estimé que son équipe devait "très vite réagir". Elle se trouve désormais sur sept défaites consécutives.

Les Verts sont en pleine descente aux enfers. Ils ont connu samedi soir leur septième défaite de suite en championnat, en s'inclinant 4-1 sur la pelouse du Stade Brestois dans le cadre de la 11e journée de Ligue 1. Un revers cinglant durant lequel l'équipe bretonne a inscrit ses quatre buts avant la mi-temps.

"Je n'ai pas trop compris", s'est désolé l'entraîneur de l'AS Saint-Étienne, le visage fermé en conférence de presse. "Il faudra que je revoie cette première période, notamment sur l'aspect défensif pour voir comment on a pu être aussi absents".

>> Abonnez-vous à l'offre groupée RMC Sport + Téléfoot pour ne rien manquer des chocs de la Ligue 1

"On ne méritait pas grand-chose après cette première période catastrophique. On a concédé des buts sur toutes les premières situations qu'ils ont pu avoir", a poursuivi Claude Puel, qui sait que cette série noire fait courir un grave danger au club.

"On se doit de réagir très vite, de prendre conscience de la situation, a-t-il repris. J'aime bien quand mon équipe joue, est agressive, met de l'intensité. Elle peut ne pas avoir de chance, de circonstances favorables. Mais là, je dirais qu'on a prêté le bâton pour se faire battre. Il faut réagir et avoir les bonnes réponses, dès le prochain match".

Du jamais-vu à Saint-Étienne depuis 2008

Interrogé sur les causes de cette spirale infernale, Claude Puel a pointé des "manques sur des aspects défensifs", des problèmes de "concentration" et sur les "coups de pied arrêtés".

L'ASSE a égalé un triste record avec ce résultat. Ces sept défaites de suite sont du jamais-vu depuis la saison 2008-2009. Pour Claude Puel, une telle série s'était produite entre octobre et décembre 2013, lorsqu'il se trouvait à la tête de l'OGC Nice. Son équipe avait terminé à la 17e place. 

JA