RMC Sport

Saint-Etienne-Lyon: qui a le plus à perdre dans le derby?

La 21e journée de Ligue 1 sera conclue ce dimanche par le derby entre Saint-Etienne et Lyon (21h). Un choc électrique, rendu encore plus bouillant par le classement des deux équipes, les Verts devançant l’OL de deux points. Qui aura le plus à perdre sur ce match ?

Deux points les séparent. Il y en aura peut-être cinq dimanche soir, peut-être moins. Saint-Etienne et Lyon se retrouvent pour un derby bouillant, en clôture de la 21e journée de Ligue 1 et les enjeux ne sont pas les mêmes d’un côté, comme de l’autre. Les deux formations joueront gros. Mais qui jouera le plus gros finalement ?

Saint-Etienne doit valider ses efforts financiers

Subotic, M’Vila, Debuchy il y a un an. Khazri, Cabella, Kolodziejczak cet été. Saint-Etienne a fait des achats judicieux mais importants sur le plan financier, pour sauver sa peau en Ligue 1 et retrouver son lustre. Actuelle troisième du championnat, virtuellement barragiste de la prochaine campagne de Ligue des champions, l’ASSE n’a pas le statut de Lyon, celui d’être en C1 tous les ans. Mais… "En théorie, Saint-Etienne n’est peut-être pas programmé pour finir sur le podium, reconnait Willy Sagnol au micro d’Ici c’est Willy sur RMC. Quand on voit les efforts consentis la saison dernière, depuis le recrutement de janvier dernier plus celui de cet été, on sait que la masse salariale a complètement explosé. Les Verts ont une obligation de bon classement en fin de saison, pour les droits TV mais pour une qualification européenne. C’est une équipe qui aura quand même de la pression parce qu’elle doit figurer dans les cinq. On sait que cette année, il n’y aura pas six équipes en Coupe d’Europe." En clair, "Sainté" doit être européen pour valider ces achats coûteux. Et donc, cela passe par un succès dimanche dans le derby.

Et laver l’affront de la saison dernière

Le 5 novembre 2017, les Verts sombraient dans les grandes lignes. Humilié devant son public, l’ASSE se faisait étriller par l’OL (5-0) et voyait Nabil Fekir, en brandissant son maillot devant ses supporters, l’enfoncer encore plus. Ce revers, qui avait coûté son poste à Oscar Garcia, avait prolongé les Verts dans la crise. Mais pas que. "Saint-Etienne sur le podium aujourd’hui, c’est le derby de la saison dernière, le 5-0 à domicile, estime Willy Sagnol. Ce jour-là, il y a eu une vraie prise de conscience de la part des dirigeants, des joueurs, des supporters. Il y a eu le départ de Garcia dans la foulée, des décisions qui ont été prises et Jean-Louis Gasset arrivé un peu sur la pointe des pieds en décembre avant de reprendre la main pour les résultats que l’on sait." Et une envie remarquée de revanche ce dimanche.

Lyon, une suprématie à tenir

Depuis le 16 décembre, Lyon n’a pas gagné en Ligue 1. Lyon est sur une série de trois matches sans succès en championnat et ses trois nuls consécutifs ont complètement ralenti les jambes lyonnaises. "Avant, à Lyon, on ne savait pas trop sur quel pied danser. Là, on sait et que c’est moyen" juge Frank Leboeuf. "C’est Lyon qui a la pression" souligne Willy Sagnol. Evidemment, l’OL, qui n’a plus perdu à Saint-Etienne depuis le 5 février 2017, ne peut pas se permettre de passer à côté de ce choc. Pour son blason, malmené par ses dernières sorties très décevantes. Et pour la fin de saison, sous peine de décrocher du wagon de la C1.

"Dans le jeu, Lyon, c’est moins bien depuis la qualification en 8es de finale de la Ligue des champions, reprend l'ancien entraîneur des Girondins de Bordeaux. Une petite décompression ? Un soulagement ? Un trop gros focus sur le match de Barcelone ? Dans les contenus, on avait l’habitude d’une équipe capable du meilleur comme du pire. Là, on a une équipe normale, ce qui ne l’est pas par rapport à la qualité de ses joueurs. La dynamique elle est très clairement pour Saint-Etienne." A confirmer ce dimanche, 21 heures.

RMC Sport