RMC Sport

Saint-Etienne: Puel explique qu'il aurait refusé de venir en juin dernier

Dans une interview à L’Equipe, Claude Puel explique les raisons qui l’ont poussé à devenir entraîneur de Saint-Etienne le 4 octobre dernier. Il indique aussi qu’il n’aurait pas accepté de signer l’été dernier si le club l’avait contacté.

Claude Puel est devenu entraîneur de Saint-Etienne le 4 octobre dernier en remplacement de Ghislain Printant, démis de ses fonctions. Mais le technicien indique qu’il ne serait pas venu au club si on lui avait proposé le poste l’été dernier. Sa priorité était ailleurs mais, depuis, le temps a fait son œuvre.

Il visait l'étranger et l'Espagne

"Quand j’ai quitté Leicester (il a été démis de ses fonctions en février 2019, ndlr), dans ma tête, c’était pour repartir sur un projet à l’étranger, explique-t-il dans L’Equipe. Je ciblais l’Angleterre ou l’Espagne. Ça a failli se faire en Espagne et j’ai refusé beaucoup de choses, en France et à l’étranger. Là, ça faisait des mois que j’étais tranquille, je m’étais ressourcé. J’étais prêt à accepter des projets comme celui de Saint-Étienne. Mais pas en juin."

"Les gens n’auraient pas été à l’écoute"

Le technicien estime que son message aurait été difficilement audible alors que l’ASSE sortait d’une grosse saison sous les ordres de Jean-Louis Gasset (4e de L1). "Parce que le club, l’équipe restaient sur une très bonne saison et, par rapport à ce que je ressentais de l’extérieur, les gens n’auraient pas été à l’écoute, détaille Puel. Dans leur tête, après la quatrième place, il fallait terminer troisième. Je ne sentais pas la capacité de l’équipe à performer à ce point. Mon message n’aurait pas porté."

Depuis sa prise de fonction, les Verts sont invaincus avec deux victoires (face à Lyon et Bordeaux) et un nul (contre Amiens) en Ligue 1 et un autre en Ligue Europa (contre Oleksandria). 

NC