RMC Sport

Saint-Etienne: "Romeyer est dépassé", déplore une légende des Verts

Ancien grand joueur de Saint-Etienne, Patrick Revelli a livré son sentiment sur la mauvaise passe traversée par l'ASSE, dans Team Duga sur RMC. Il se montre notamment très critique envers Roland Romeyer.

Il n'a assisté qu'à deux matchs cette saison à Geoffroy-Guichard. Face à Lyon et Monaco. A chaque fois, Saint-Etienne a pris une gifle (5-0 et 4-0). Ancien grand attaquant des Verts entre 1969 et 1978, Patrick Revelli dresse forcément un constat très pessimiste de la situation de son club de cœur, 16e de Ligue 1 et qui n'a plus gagné depuis le 14 octobre (3-1 contre Metz).

"Au quatrième but (face à Monaco, ndlr), j'ai quitté la tribune parce que ça me faisait mal au cœur, mal au ventre, de voir mon club dans cette situation-là, raconte-t-il au micro du Super Football Show, sur RMC. Mais je pense qu'il y en a qui descendront avant nous. Voir les gradins vides, ça fait mal au cœur. Au niveau du club, on donne une mauvaise image. Tout le monde. Même les supporters donnent une mauvaise image après le match. J'ai vu les images, ce n'est pas normal. Il faut se ressaisir. C'est dommage, mais c'est un constat."

A lire aussi >> Saint-Etienne: Sablé "veut un joueur par ligne" au mercato

"Sablé ? Un taureau dans une arène"

Parmi les responsables de cette très mauvaise passe, Patrick Revelli pointe notamment du doigt le rôle de Roland Romeyer, président du directoire de l'ASSE. "Il est dépassé, mais est-ce que c'est vendredi qu'il est dépassé ou depuis un moment déjà? On a mis Julien Sablé dans une impasse. Robert Herbin, lorsqu'il a fini sa dernière année de joueur, les dirigeants l'ont préparé à être le successeur de M. Batteux (en 1972)."

"Si on avait mis Sablé à côté de Galtier en avril et qu'on lui avait dit qu'il serait l'entraîneur, il serait peut-être aujourd'hui dans une position meilleure. On l'a mis là comme on met un taureau dans une arène. Ça a été mal géré. Ils doivent être conscients aujourd'hui, les deux (Romeyer et Caïazzo, ndlr), qu'il faut prendre une décision dans l'intérêt général du club. Et le plus vite possible."

A lire aussi >> Saint-Etienne: quand Romeyer insulte l'arbitre face à Monaco

Alexandre Alain Rédacteur