RMC Sport

Saint-Etienne s’insurge contre les allégations de la presse sur les conditions de travail d'Oscar Garcia

Oscar Garcia, Dominique Rocheteau et Roland Romeyer

Oscar Garcia, Dominique Rocheteau et Roland Romeyer - AFP

Un article de L’Equipe publié ce mercredi et énumérant de nombreux problèmes auxquels devrait faire face Oscar Garcia depuis son arrivée sur le banc de Saint-Etienne a fait bondir les dirigeants stéphanois, qui se sont indignés par voie de communiqué.

L’AS Saint-Etienne s’est visiblement étouffée ce mercredi matin à la lecture de la presse. Après la publication d’un article de L’Equipe dans lequel sont listés les nombreux problèmes auxquels serait confronté le nouveau coach des Verts, Oscar Garcia, depuis son arrivée, le club s’est inscrit en faux dans un communiqué intitulé "Contre-vérités et désinformation".

A lire aussi >> Saint-Etienne: caméras, déjeuners en commun… Oscar Garcia va mettre sa méthode en place

"Un article calomnieux"

"L’AS Saint-Etienne déplore l’article calomnieux de L’Equipe paru ce jour et dont le seul objectif est de dénigrer le club, commence le communiqué. Il ne s’agit pas d’un article d’information écrit dans les règles de l’art avec la rigueur journalistique qui doit caractériser L’Equipe mais d’une succession d’affabulations"

A lire aussi >> Tolisso agace les supporters de Saint-Etienne avec ses propos sur les Verts

Des soucis avec la climatisation, les transports, les jardiniers...

Dans son article, L’Equipe évoque tout d’abord le problème de climatisation auquel le coach espagnol et ses trois adjoints ont dû faire face dans l’hôtel où ils ont été logés. Est ensuite souligné que le co-président n’avait initialement pas prévu de leur mettre à disposition un véhicule pour rallier le centre d’entraînement. Les dirigeants stéphanois refuseraient par ailleurs de payer des heures supplémentaires aux jardiniers, sollicités par Garcia le matin et en fin d'après-midi. Le quotidien pointe également le fait que l'ancien coach de Salzbourg ait reçu le téléphone portable et l'ordinateur d'un ancien salarié. 

VIDEO. Le best-of de l’After foot du mardi 4 juillet

JBi