RMC Sport

Silva, Dembélé, Traoré : les tops et flops de Rennes-Monaco

-

- - AFP

Rennes et Monaco se sont séparés sur un score de parité (1-1), dimanche soir pour le compte de la 35e journée de Ligue 1. Une mauvaise affaire pour les deux équipes, qui perdent deux points dans la course à l’Europe.

LES TOPS

Indispensable Bernardo Silva

Des gestes techniques de grande classe, des accélérations, une clairvoyance qui n’est plus à démontrer… Le meneur portugais a fait très mal aux Rennais. Omniprésent dans le jeu, il ne lui a manqué qu’un but ou une passe décisive.

Subasic comme toujours

Le gardien croate de l’ASM a une nouvelle fois brillé. Vigilant lorsque Wallace a failli scorer dans son propre but, toujours bien placé, il n’a rien à se reprocher sur l’égalisation de Giovanni Sio (80e). Aussi discret qu’efficace, il est l’un des meilleurs gardiens de notre championnat.

LES FLOPS

Monaco rate l’occase

En ouvrant rapidement le score grâce à Helder Costa (14e), l’ASM a longtemps cru à la victoire. Monaco devra pourtant se contenter du partage des points. Un résultat lourd de conséquences puisque l’Olympique Lyonnais conserve sa deuxième place à la faveur d’une meilleure différence de buts (+21 contre +9). Et les Gones recevront les Monégasques dans 15 jours. On comprend mieux la colère de Jérémy Toulalan après le but de Giovanni Sio, entaché d’un coude du buteur rouge et noir non sanctionné. « Je suis déçu de l’attitude des joueurs mais surtout des changements de Jardim, juge Steve Savidan, membre de la Dream Team RMC Sport. Il y avait d’autres solutions. »

L. Traoré, quelle maladresse

Devant le but mais aussi dans le jeu, l’avant-centre géant de l’ASM n’a pas fait taire ses nombreux détracteurs. Du haut de ses 2,03m, il a gâché des offensives avec ses maladresses techniques balle aux pieds. Franchement pas adroit, l’Ivoirien a vite été la risée des réseaux sociaux. « Il n’a servi à rien dans ce système, peste Steve Savidan. Il n’a pas gagné un seul ballon, ni provoqué de faute… »

Dembélé était muselé

On attend peut-être trop de la pépite rennaise. Ce dimanche, le numéro 23 n’a jamais été à son avantage. Ses partenaires ont eu beaucoup de mal à le trouver. Marqué de prêt par les Monégasques, il n’a fait quasiment aucune différence. L’apprentissage passe par ce type de match.