RMC Sport

Sochaux ne veut pas d’un remake

-

- - -

Surclassé l’an dernier au Parc des Princes (6-1), Sochaux revient visiter le PSG ce samedi lors de la 7e journée de Ligue 1. Relevant la tête après un début de saison compliqué, les Sochaliens veulent contester l’ogre parisien sur ses terres.

Sochaux ne veut surtout pas réveiller les fantômes du passé. Le 22 avril dernier, à l’occasion de la 33e journée de Ligue 1, les Doubistes recevaient une sévère déculottée au Parc des Princes, de la part d’un PSG alors lancé dans son sprint perdu pour le titre (6-1). « L'année dernière, il y en a certains qui voulaient faire le show et montrer qu'offensivement on était capable, sauf qu'on a oublié de défendre, se souvient l’entraîneur sochalien, Eric Hély. Il faut que ce soit notre collectif qui bloque l'équipe adverse. » Une mise en garde en forme de rappel pour le technicien déjà en place à l’époque, qui veut rompre avec la galère et les humiliations.

Equipe en péril en début de saison (4 défaites lors des 4 premières journées), en témoigne la place de lanterne rouge occupée lors des 3e et 4e journées, le FCSM semble renaître de ses cendres depuis. Pour preuve, les trois victoires consécutives - deux en championnat et une en coupe de la Ligue, série en cours - dont peut se targuer le club du Doubs. Des performances qui redonnent le moral aux troupes. « On n'a absolument aucune pression, c'est Paris qui doit prendre des points. Ils vont peut-être un peu moins nous attendre et seront un peu moins motivés, prophétise Simon Pouplin. L'équation est simple : il faut que l’on soit à 120 ou 130% et qu’eux soient à 70 ou 80% pour que l’on gagne », ose même le portier, signe d’une ambition retrouvée.

Son entraîneur est sur la même longueur d’onde. « Il ne peut y avoir qu'une bonne surprise, juge Hély. Nos joueurs aspirent à être reconnus, donc c'est à eux de faire le maximum pour être performants et se montrer. » Mathieu Peybernes, jeune défenseur formé au club de Montbéliard préfère lui ne pas se poser trop de questions. Il exhorte les siens à continuer sur leur lancée : « on va jouer avec nos armes et arrivera ce qu'il arrivera. Au foot, un match n'est jamais gagné d'avance et on va donc batailler avec nos forces. » Des forces à nouveau vives depuis le 15 septembre et une victoire à Saint-Etienne (0-1) en guise de déclic.

Le titre de l'encadré ici

Corchia revient sur ses terres|||

Cité comme potentielle doublure de Christophe Jallet lors du mercato, le latéral droit du FC Sochaux Sébastien Corchia retrouvera une partie de ses racines au Parc des Princes. Membre du centre de formation du PSG durant un an (saison 2004 -2005, ndlr), l’ancien Manceau est également natif de Noisy-le-Sec (Seine-Saint-Denis) en région parisienne. « Ce match est spécial parce que je viens de là-bas. J’y ai joué un an donc ça me rappelle des souvenirs et je vais être très motivé, explique celui qui porte le maillot sochalien depuis 2011. Au mercato, c’est mon agent qui gérait ça. Il y a eu des coups de fil mais rien de plus concret. » L’occasion pour lui de montrer aux dirigeants du club de la capitale qu’ils se sont trompés ?

Jérôme Carrère avec Jérémie Pignard, à Sochaux