RMC Sport

Strasbourg: en fin de contrat, Laurey n’est pas inquiet pour son avenir

Interrogé sur son avenir dans Top of the foot ce lundi sur RMC, Thierry Laurey, dont le contrat expire en juin 2021, assure que son club de Strasbourg a "d’autres chats à fouetter".

Thierry Laurey n’est pas inquiet pour son avenir personnel. La question de son contrat, qui arrive bientôt à son terme en Alsace, en juin 2021, ne le préoccupe pas plus que cela. "Il n’y a pas de discussions pour l’instant, on a d’autres chats à fouetter pour être honnête", a-t-il confié sans détour ce lundi sur RMC, dans l’émission Top of the foot. Le technicien français en a pris l’habitude, les négociations pourraient intervenir au printemps.

"L’an dernier, j’avais prolongé en février, a-t-il d'ailleurs rappelé. On avait décidé d’attendre la fin du mercato pour en discuter. J’analyserai les choses tranquillement, à tête reposée, comme on l’a fait l’an passé. On a pris le temps avec Marc (Keller, le président) de se rencontrer, de bien discuter, de se poser toutes les questions, surtout les bonnes. C’était important de faire un bon bilan sur les quatre ans qu’on venait de passer ensemble."

Laurey: "Réaliser une belle deuxième partie de saison"

Les négociations entamées en février avaient donné lieu l’an dernier à une officialisation lors du mois de mars 2020. Il se pourrait bien que le coach alsacien et son président, Marc Keller, reproduisent cette année un procédé maintes fois éprouvé, en posant les bases d’une discussion dans le cadre d’une rencontre de milieu de saison. Reste que la période est particulière, avec une incertitude économique qui pèse sur le sportif, dans un club dont la saison a été plombée, dès le départ, par la crise sanitaire liée au covid-19.

La question de sa prolongation pourrait donc attendre un peu plus longtemps. Car Thierry Laurey a aussi le sens des priorités. Et des responsabilités. Le technicien français assure que la motivation est intacte, toute son énergie étant concentrée sur un seul but à atteindre: "Réaliser une belle deuxième partie de saison". "Le classement à améliorer, la situation sanitaire et économique à gérer, il est évident que la question de mon avenir viendra après tout ça, a-t-il appuyé. Je n’ai pas d'inquiétude à ce niveau-là, si on doit discuter, on discutera. Si ça doit s’arrêter là, ça s’arrêtera là."

QM