RMC Sport

Supporters: vers un meilleur encadrement des engins pyrotechniques et des sanctions plus individualisées

Ce vendredi se déroulait la 10e séance plénière de l'Instance nationale du supportérisme. Présidée par la ministre des sports et des Jeux olympiques et paralympiques, Amélie Oudéa-Castera, celle-ci a permis de mettre en avant plusieurs pistes afin de faire cesser les actes de violences dans les stades.

Une semaine après un premier bilan du nombre d'interpellations (176) de supporters depuis le début de la saison, publié par le Figaro, l'Instance nationale du supportérisme (INS) organisait sa 10e séance plénière ce vendredi.

La ministre des sports et des Jeux olympiques et paralympiques, Amélie Oudéa-Castera, accompagnée d'autres acteurs du monde du football (associations de supporters, dirigeants de clubs, arbitres, joueurs), a tenté de mettre en avant plusieurs axes de travail afin de faire cesser les actes de violence dans les stades, "qui ne représentent ni le foot, ni les supporters."

L'expérimentation encadrée des engins pyrotechniques se poursuit

Parmi ces axes, il a été question du renforcement de la prévention à travers des réunions préparatoires plus nombreuses, une meilleure sécurisation des infrastructures ainsi qu'une maîtrise des jauges de supporters visiteurs. Aussi, le rôle du référent supporters doit être renforcé, tandis que les modalités d'intervention des stadiers vont être précisées.

Concernant l'organisation du craquage d'engins pyrotechniques et de fumigènes dans les stades, permise depuis un dispositif mis en place lors de la saison 2020-2021, l'expérimentation va se poursuivre. Un décret devrait être publié d'ici à la fin de l'année. Ce week-end, la rencontre opposant Amiens à Saint-Etienne à l'occasion de la 13e journée de Ligue 2 verra ainsi les supporters de la tribune Nord du stade de la Licorne utiliser des fumigènes.

Des sanctions plus individuelles pour les auteurs de violences

Enfin, sur l'aspect sécuritaire, une identification plus systématique des auteurs de violence est souhaitée, à travers le recours notamment à une possibile billetterie authentifiable, permettant des mesures individuelles. Ces dernières devraient être renforcées, qu'elles relèvent de la responsabilité des clubs, des préfectures ou de l'autorité judiciaire.

En parallèle, et pour valider ces pistes de travail, la ministre a annoncé la validation de deux outils pratiques : un guide juridique à destination des supporters, ainsi qu'un guide à destination des référents supporters dans le foot.

CMP