RMC Sport

Sylvain Armand : « Une page va se tourner »

PSG : Sylvain Armand

PSG : Sylvain Armand - -

EXCLU RMC SPORT. Après neuf saisons au PSG, Sylvain Armand vit sans doute ces derniers jours au sein du club. Le défenseur parisien revient sur son aventure dans la capitale et évoque son avenir, sans dévoiler sa prochaine destination.

Sylvain Armand, cette journée est-elle différente des autres ?

Il y a une émotion car c’est le dernier match de la saison, la dernière mise au vert, les dernières retrouvailles entre joueurs. Il y aura peut-être des départs… A titre personnel, j’ai encore un dernier match à jouer. Il y aura peut-être un peu d’émotion en fin de match mais pour l’heure, c’est davantage une émotion collective.

Vous avez joué pendant neuf ans au PSG. Quelle image allez-vous garder en mémoire ?

Le titre de champion. C’est une image extraordinaire. Ce qu’on a vécu à Paris la semaine dernière ou même à Lyon, je ne pourrais pas l’oublier. Il n’y a qu’à Paris qu’on peut voir ce genre de choses, même s’il y a eu malheureusement des débordements.

Avez-vous été surpris par le désir de Carlo Ancelotti de quitter le club ?

Oui. Ça a surpris tout le monde. Il est au-dessus de tous les entraîneurs que j’ai pu côtoyer. J’ai beaucoup d’estime pour Raynald Denoueix (son coach à Nantes, ndlr), mais Carlo a su gérer un groupe de 29 joueurs confirmés. Il a su tenir tout le monde, même ceux qui ont moins joué comme Siaka Tiéné ou Zoumana Camara. Il a ses raisons. Pour la plupart de l’effectif, c’est une déception. Un entraîneur comme lui, on n’en retrouve pas tous les jours.

Leonardo pourrait lui succéder…

Ce n’est pas du tout le même profil. Il a déjà entraîné (à l’Inter Milan, ndlr). Il connait les joueurs. Ça peut être pas mal.

Nantes, Monaco et surtout le Stade Rennais veulent vous accueillir la saison prochaine. Est-ce compliqué de quitter le PSG ?

Je ne suis pas encore parti. Il y a beaucoup de réflexion. A 33 ans, j’ai envie de finir ma carrière en jouant, en prenant du plaisir dans l’axe, si possible. Le fait d’avoir obtenu le titre, ça m’a soulagé. Je ne voulais pas partir sans l’avoir gagné. 

Vous vouliez partir la tête haute…

C’est ça. Aujourd’hui, du coup, je me pose moins de questions sur un départ. Partir, cela va me faire quelque chose. Cela fait neuf ans que je suis là. Pour moi, ma femme, ma famille, ce sera peut-être un moment délicat. J’ai des liens forts avec certaines personnes du club. Une page va se tourner.

Pour vous, ancien Nantais, cela doit être encore plus difficile de choisir entre Nantes et Rennes. Surtout compte tenu de la rivalité entre ces deux clubs…

Oui, mais je ne regarde pas trop ça. Nantes, c’est le club qui m’a tout donné, qui a lancé ma carrière. Je lui dois beaucoup. Mais la décision se fera aussi après des discussions, sur le meilleur projet.

A lire aussi :

Ligue 1 : encore du suspense...

Toute l’actu du PSG

Propos recueillis par Pierre-Yves Leroux