RMC Sport

Thauvin : "L’Inter, on a pris la décision de refuser"

-

- - -

EXCLU RMC SPORT. Invité exceptionnel de Luis Attaque ce mercredi, Florian Thauvin a fait le point sur son actualité et celle de Marseille. Le milieu offensif de 22 ans a notamment évoqué la première moitié de saison de l’OM, les difficultés actuelles de l’équipe, mais aussi son avenir et ses objectifs.

Florian, comment vivez-vous le début d’année difficile avec l’OM (3 défaites, un nul) ?

On est tous déçus de commencer 2015 comme ça. On aurait préféré commencer comme on a terminé l’année 2014. C’est comme ça, ça fait partie du jeu. On va se remettre au travail pour gagner nos matches et remporter des points.

Si en fin de saison, vous n’êtes pas parmi les deux premiers du championnat, cela sera-t-il vécu comme un échec ?

Forcément. On a mis l’eau à la bouche des supporters lors de la première partie de saison, ils attendent beaucoup de nous. Après, on ne va pas se mettre la pression, on va continuer à travailler un maximum comme on le fait, on va rester exigeant avec nous-même. 

Personnellement, vous vous sentez de mieux en mieux ?

C’est clair, ça fait déjà un petit moment que je me sens mieux, pas forcément depuis le match contre Nice. Je commence à retrouver mes gestes, mes repères. Je me sens beaucoup mieux. 

On l’a vu face à Nice, avec votre but…

Le but arrive assez tard dans le match. On voit que je fais une accélération, je pars dans le dos du défenseur. Il y a encore quelques semaines ou encore quelques mois, à ce niveau-là du match, je n’aurai pas pu accélérer comme je l’ai fait.

Comment expliquez-vous cette différence de niveau physique ?

Je ne pense pas que ce soit particulièrement la préparation qui a été compliquée à digérer. C’est le fait d’enchaîner tous les efforts, et tout ce que demande le coach au cours des matches, ça a été vraiment un grand changement par rapport aux autres années. C’est ceci que j’ai eu du mal à intégrer.

L’intensité des entraînements de Marcelo Bielsa également ?

Très honnêtement, il y a une intensité physique vraiment au-dessus de ce que j’ai connu jusqu’à présent. Je suis un jeune joueur, je n’ai pas connu grand-chose jusqu’ici, mais c’est vraiment une intensité physique au-dessus des autres années. 

Sur quels points devez-vous encore progresser selon Marcelo Bielsa ? 

Le coach me demande de lâcher plus vite à certains endroits du terrain. Il est vrai que parfois je ne lève pas la tête assez rapidement, je ne le donne pas au bon moment. C’est un domaine sur lequel je dois progresser.

Le titre, vous y pensez toujours ?

Forcément, avec la première partie de saison que l’on a fait, c’est dans un coin de notre tête. Après, on sait très bien que ça va être compliqué, vu comme on a démarré l’année 2015. On va se concentrer sur nous, essayer de faire nos matches, d’en gagner le maximum, et on fera le bilan en fin de saison. 

Avez-vous l’équipe de France dans un coin de la tête ?

C’est un objectif pour moi. J’ai fait toutes les catégories jeunes, j’ai remporté la Coupe du monde avec les moins de 20 ans. C’est vraiment un objectif. Maintenant, il faut travailler, aller en équipe de France c’est quelque chose de grand, il faut le mériter. Ça passe par de bonnes performances en club. 

Vous allez donc tout faire pour réussir à l’OM ?

J’espère, c’est tout ce que je veux réussir à l’Olympique de Marseille. Ce serait quelque chose de grand pour moi. Je me donne les moyens tous les jours pour réussir. J’avais besoin de passer par Marseille pour franchir un palier. Aujourd’hui je suis très heureux de jouer à l’OM. 

On a parlé d’une offre de l’Inter à votre sujet…

C’est un sujet de conversation que j’ai eu avec le président en début de saison. Cela faisait un an que j’étais arrivé à Marseille, il n’était pas question pour moi de quitter Marseille. On a pris la décision de refuser cette offre. 

Comprenez-vous le décalage entre ce que vous êtes et l’image que l’on a de vous ?

C’est embêtant que les gens puissent penser du mal de nous. Ils pensent de fausses choses sur les jeunes joueurs français. Après, les gens qui me connaissent savent quelle personnalité j’ai, et sur le long terme je ferai ressentir à tout le monde la personne que je suis, je ne me fais pas de souci pour ça. 

Pensez-vous que les jeunes joueurs doivent s’exprimer davantage, pour casser cette image ?

Les jeunes joueurs ont besoin de s’exprimer, de dire leur ressenti. Après, ce n’est pas toujours facile, lorsqu’ils se font taper dessus. Ils sont un peu braqués, et n’osent plus s’exprimer. Une carrière ça passe par de bons moments, et des mauvais. Quand c’est compliqué, il faut savoir s’accrocher. C’est une force que j’ai, de ne jamais rien lâcher.