RMC Sport

Touche pas à mon stade !

-

- - -

Avec l’ouverture du chantier du nouveau Vélodrome la semaine dernière est née l’hypothèse de voir l’enceinte marseillaise prendre le nom d’une société commerciale. Mais le naming n’est pas du goût des supporters olympiens. Reportage au cœur

C’est une Chantal Jouanno tout sourire qui a posé jeudi dernier la première pierre de la rénovation du Stade-Vélodrome. Un projet de 267M€ sur la base d’un partenariat public-privé qui offrira à l’OM une enceinte rénovée et portée à 67 000 places et qui devrait être livré à l’été 2014. Mais depuis que la ministre des Sports a officialisé le début du chantier, les supporters de Marseille font grise mine. Tout simplement parce que le projet Arema, porté par GFC Construction (Bouygues Construction) envisage le naming, un procédé qui permet à une société commerciale de donner son nom à une enceinte moyennant subsides.

Alors forcément du côté de la Cannebière, on rit jaune. « Ce qui me gène c’est qu’on peut tout vendre, s’offusque Jean-René, vendeur à la boutique du virage sud. Il n’y a plus rien du domaine du sacré. On oublie qu’il y a une histoire derrière ce club. Et comment vont-ils l’appeler ? Vélodrome Naf-Naf ? Il faut savoir s’arrêter. C’est comme si Big Ben venait à changer de nom. On va aussi faire du naming pour Notre Dame de la Garde ou le Vieux Port ? »

Malville : « Tant que cela apporte de la monnaie »

Face à cette levée de Bouclier, les décideurs semblent avoir quelque peu revu leur position et seraient aujourd’hui décidés à apposer le nom de la marque au terme de Vélodrome, trop cher aux supporters. « Je ne pense pas qu’ils changent le nom. Le Vélodrome c’est mythique. Maintenant, s’il y a une bonne équipe, ce n’est pas le nom qui va nous perturber », note pour sa part Ernesto. 

Après la MMArena au Mans, le Vélodrome va-t-il suivre la voie lancée notamment par Arsenal avec l'Emirate Stadium ? Supporter historique de l’OM, René Malville garde son optimisme et son sens des priorités. « Le nom ce n’est pas grave. Tant qu’il y a le Vélodrome, les Marseillais continueront à dire ‘‘on va au Vélodrome’’. Ils peuvent mettre le nom qu’ils veulent. Tant que cela apporte de la monnaie pour faire grandir mon équipe… »