RMC Sport

Toulalan : « Ça peut être un tournant »

Toulalan : "Une nouvelle défaite après Manchester serait une grande déception."

Toulalan : "Une nouvelle défaite après Manchester serait une grande déception." - -

Le milieu de terrain de l’Olympique lyonnais, auteur d’une prestation solide mardi contre Manchester, juge la réception de Bordeaux dimanche capitale pour l’attribution du titre de champion de France.

Sur l’enjeu du match : « C’est un match vraiment important qui peut être un tournant, donc on saura où on en est. Bordeaux est moins bien dans le jeu mais arrive tout le temps à gagner ces derniers temps. Ce sera à nous d’être attentif défensivement, parce qu’ils ont la chance du champion. Nous, on est toujours là malgré les pronostics de début de saison qui ne nous disaient pas très bons, et finalement on est toujours premier. On est fort collectivement, il n’y aura pas de souci. »

Sur le vestiaire : « Tout se passe bien dans le vestiaire. Il se passe pas mal de trucs entre Karim et Hatem, mais on sait que dans un groupe tout le monde ne s’entend pas forcément. Mais si tous les joueurs étaient comme eux avec autant de buts et de passes décisives, ça ne nous dérangeraient pas. Le groupe est tranquille par rapport à ça. »

Sur les carences collectives : « On doit s’améliorer collectivement. A Manchester, ça a été défensivement après les critiques, mais on n’y était pas au niveau de l’attaque ; on a trop compté sur nos individualités. Il faudra être costaud dans tous les compartiments de jeu contre Bordeaux. Quand on a été jouer à Bordeaux, on était en difficulté (défaite au tour préliminaire de la Ligue des Champions contre les Rangers, 3-0) mais on réussi à faire le match qu’il fallait (victoire des Lyonnais 3-1 lors de la 10e journée). Jusqu’à présent on a toujours été au rendez-vous. »

Sur l’objectif : « Au moins ne pas perdre. Si on perd, déjà qu’on a perdu contre Manchester, ce serait une grosse déception. Mais si on gagne, ce sera néanmoins dur jusqu’au bout, parce qu’il y a aussi Nancy et Marseille qui sont un peu loin, mais ça peut revenir vite. Il y a encore beaucoup de matches (11 journées), et c’est joué pour personne. Si on gagne sans la manière ça ne me dérange pas trop. Il faut jouer ensemble, se faire plaisir, et c’est comme ça qu’on s’imposera. »

La rédaction - Edward Jay