RMC Sport

Toulalan : « Je suis assez rancunier »

Jérémy Toulalan

Jérémy Toulalan - -

Plutôt discret dans les médias, Jérémy Toulalan a profité du Sportel de Monaco pour balayer l’actualité de l’ASM, leader du championnat, et de l’équipe de France. Le milieu monégasque ne semble pas encore prêt pour un retour chez les Bleus.

Monaco moins flamboyant qu'en début de saison

« Dans le jeu, on a peut-être été un petit peu moins bons, mais dans les résultats, on a été là. On ne peut pas être là toute l’année, c’est normal qu’il y ait des coups de moins bien. Il y en aura d’autres, certainement encore plus difficiles, donc ce n’est pas quelque chose qui me fait peur. Il y a pas mal de jeunes. On dit que Monaco a beaucoup recruté mais il y a aussi beaucoup de jeunes qui ont été incorporés. Donc il faut qu’ils digèrent les matchs les uns après les autres, et ce n’est pas évident. »

Falcao et la rumeur Real Madrid

« Dans le foot, il ne faut jamais dire jamais. Jusqu’à présent, il est plutôt performant avec Monaco et contrairement à d’autres attaquants, il travaille pour le collectif et défensivement. Je n’ai pas l’impression qu’il ait envie de partir, mais encore une fois, il ne faut jamais dire jamais. »

Le PSG favori pour le titre

« Je pense qu’ils sont mieux armés que nous au niveau des joueurs mais il ne faut pas oublier qu’ils ont la Ligue des champions. Ils ont peut-être un peu plus d’expérience que nous. Notre objectif est d’être dans les trois premiers et de se qualifier pour la Ligue des champions. Après, si on peut essayer d’aller jouer le titre, on va le faire. L’objectif de Monaco, c’est la Ligue des champions. Celui de Paris, c’est de rester champion. »

Son avenir en Bleu

« Je regarde l’équipe de France et comme je l’ai dit plusieurs fois, j’en suis le premier supporter. Je n’ai qu’une envie, c’est que l’équipe de France aille à la Coupe du monde. J’ai eu une discussion avec le sélectionneur (Didier Deschamps, ndlr). Elle restera entre nous. Mais il n’a jamais dit qu’il voulait me sélectionner ou quoi que ce soit, donc la question ne se pose même pas, que ce soit gentil ou pas. On a eu une discussion et elle ne regarde que nous deux. Ça s’arrête là. Je m’exprimerai peut-être plus tard, mais pas pour le moment. »

L'équipe de France à la reconquête de son public

« Ils peuvent le faire en jouant comme contre l’Australie (6-0), en marquant des buts et en faisant du beau jeu. Mais c’est toujours compliqué en phase de qualifications. Il y a beaucoup plus de pression, il n’y a que le résultat qui compte. L’objectif est de se qualifier pour la Coupe du monde. S’ils peuvent faire du beau jeu comme ces derniers temps, c’est du bonus. Il y a eu pas mal de choses qui se sont passées ces derniers temps et c’est petit à petit que les gens vont retrouver goût à l’équipe de France. »

Sa discrétion dans les médias

« Il y a de bonnes et de mauvaises émissions, certaines dont je ne suis pas forcément très fan. Mais ça fait partie du jeu, nous aussi on fait des mauvais matchs. De la rancœur ? Oui. Je suis quelqu’un d’assez rancunier. Ça ne me pose pas de problème qu’on me critique, mais après il ne faut pas me demander grand-chose. »

A lire aussi :

>> Monaco : Toulalan opérationnel

>> Le onze de Luis Fernandez pour les Bleus

>> Le classement de la Ligue 1

Propos recueillis par Yann Pécheral et à Monaco