RMC Sport

Toulouse : Dupraz demande de l’aide… à EDF !

Toujours relégable, Toulouse jouera très gros ce samedi à l’occasion de son dernier match au Stadium face à Troyes lors de la 37e journée de Ligue 1. Ce jeudi, Pascal Dupraz a demandé aux supporters du TFC de venir en nombre soutenir leur équipe. Le technicien a même une idée originale pour les faire venir au stade…

Le TFC n’a plus que deux matches pour s’extraire de la zone de relégation et éviter la descente en Ligue 2. Alors que Toulouse compte trois points de retard sur le Gazélec Ajaccio, premier non-relégable, le premier acte de cette opération sauvetage se déroulera ce samedi soir face à Troyes à l’occasion du dernier match de la saison au Stadium. Pour l’événement, Pascal Dupraz rêve d’un stade plein comme un œuf et totalement acquis à la cause de ses joueurs. « On veut communier avec le public, on a besoin de lui, annonce le technicien. J’espère toujours 30 000 personnes. Il paraît qu’il y a encore des places. »

« Si j’avais les moyens, j’achèterais les places »

Il y a trois mois, les fans du TFC, fatalistes, « fêtaient » déjà la descente de leur club en chantant « On est en Ligue 2 ». Depuis, Pascal Dupraz a redonné des couleurs à son équipe et l’espoir d’un maintien est encore possible…. A condition que le public soit au rendez-vous, selon l’ancien coach d’Evian-Thonon-Gaillard : « Arrêtons d’évoquer le fait qu’il y a un pont de quatre jours. Tout le monde ne part pas en vacances. Il faut venir en famille. Les femmes doivent dire à leurs maris : "Allez viens, on y va !" Si j’avais les moyens, j’achèterais les places et je les offrirais aux gens. Il faut qu’il y ait du monde, que ce soit la fête. Il se passera peut-être des minutes durant lesquelles on va douter. Mais si le public encourage nos joueurs, ils vont repartir et l’équipe adverse va céder. Quand vous êtes 12 à jouer pendant 94 minutes, à un moment donné, ça craque. »

Dupraz rêve d’une coupure de courant

Pour convaincre les Haut-Garonnais d’acheter leur billet pour Toulouse-Troyes, Pascal Dupraz a même une idée ingénieuse derrière la tête. « Si on était dans mon village de 5000 habitants où je connais tout le monde, ce serait plus facile mais je dirais au mec préposé à l’EDF de couper le courant. Comme ça, il y a deux solutions : soit les gens font l’amour, soit ils vont au stade. (A Toulouse, ndlr) S’ils pouvaient couper le courant aux quelques centaines de milliers de personnes… S’il y a une coupure de courant, il faut venir au stade. Il y a bien un mec de l’EDF qui m’écoute. » L’appel est lancé…

AB avec WT à Toulouse