RMC Sport

Toulouse-Nice: "On aurait vraiment l'air con", le coup de gueule de Vieira

L'OGC Nice a eu de grandes difficultés à s'imposer (2-0) contre une équipe de Toulouse réduite à neuf, ce samedi soir lors du multiplex de la 25e journée de Ligue 1. Après la rencontre, l'entraîneur niçois Patrick Vieira s'est montré soulagé que son gardien ait arrêté un penalty concédé dans les toutes dernières minutes.

L'OGC Nice n'est pas passé loin d'un résultat très gênant. Face à une équipe de Toulouse réduite à neuf après la 77e minute, les Aiglons se sont imposés sur le score de 0-2 grâce à des buts Pierre Lees-Melou (12e) et Christophe Hérelle (90e+4), ce samedi soir dans le cadre du multiplex de la 25e journée de Ligue 1. 

Mais juste avant le break au dernier moment, les Toulousains, bons derniers du classement, ont obtenu une faute dans la surface de Myziane Maolida sur Max-Alain Gradel. Mais les Niçois ont été sauvés par Walter Benitez, qui a arrêté le penalty très mal tiré par Aaron Leya Iseka (90e+1). "Heureusement que Walter arrête ce penalty, sinon on aurait vraiment l'air con ce soir", s'est étranglé Patrick Vieira, en conférence de presse d'après-match.

Il aurait "pu changer huit joueurs"

Pour le reste de la rencontre, l'ancien international français a déploré la prestation de ses joueurs. D'autant que le TFC s'est retrouvé à dix, après l'exclusion de Ruben Gabrielsen, dès la 27e minute. "C'est vrai que cette deuxième période m'agace énormément. On le sentait venir, à partir du moment où l'on n'arrêtait pas de perdre des ballons dans notre moitié de terrain. On n'était pas bien dans les replacements défensifs, les joueurs sont tombés dans la facilité et dans la suffisance. Ça nous a posé des problèmes, avec ce manque de concentration qui nous fait défaut", a déploré Patrick Vieira, affirmant qu'il aurait "pu changer huit joueurs" durant la seconde partie du match.

JA avec W.Templier à Toulouse