RMC Sport

Toulouse-Nice: Ramsey offre le nul aux Aiglons face à un enthousiasmant TFC

Pour son retour dans l’élite, Toulouse pensait frapper un grand coup en venant à bout de l’OGC Nice ce dimanche. Mais le coaching gagnant de Lucien Favre avec l’entrée de la recrue Aaron Ramsey a changé le cours de la rencontre (1-1).

Huit revers consécutifs en Ligue 1, voilà la dernière image laissée par Toulouse dans l’élite avant de descendre en Ligue 2 en 2020. Après deux ans dans l’échelon inférieur, les hommes de Philippe Montanier devaient faire face à un gros morceau avec l’OGC Nice de Lucien Favre.

Mais les Violets n'ont plus grand-chose en commun avec l’équipe qui avait sombré en 2020, et les Niçois s’en sont vite rendus compte. Meilleur joueur de Toulouse la saison dernière, Branco van den Boomen est apparu en forme pour sa première dans l’élite. Lorsque le capitaine est en forme, les coéquipiers généralement suivent le pas et c’est exactement ce qu’il s’est passé. Mais ça n’a pas été suffisant pour vaincre les visiteurs (1-1). Pas de quoi décourager Dallinga qui au micro de Prime Vidéo se veut optimiste pour la suite: "C’est un très bon début pour moi et l’équipe."

>>> Revivez Toulouse-Nice

Le duo Dallinga-Van den Boomen décisif

Arrivé cet été en provenance des Pays-Bas, le buteur Thijs Dallinga n’a pas tardé à montrer pourquoi il sera un des joueurs à suivre tout le long de cette saison. Il faut dire que pour sa grande première, le Néerlandais est parvenu à certains moments à mettre en difficulté l’expérimenté Dante. Le buteur s'offre même un duel avec Bulka (18e), mais voit le cuir toucher le poteau.

Mais la réussite ne tarde pas à venir. Trois minutes plus tard, Van den Bommen centre à destination de Dallinga qui se démarque dans le dos de Dante et conclut face à Bulka pour (déjà) ouvrir son compteur but (1-0, 20e). Nice tente de réagir avant la pause, notamment Calvin Stengs qui provoque et voit même une de ses tentatives trouver la barre transversale. Mais les visiteurs n’ont pas tout donné et disposent de ressources sur le banc de touche.

Coaching gagnant pour Favre

Fait surprenant, ce sont encore les Toulousains qui sont les plus insistants dans le début du second acte. Van den Bommen essaie de créer le danger via des coups de pieds arrêtés, mais la paire Dante-Todibo résiste. Dallinga reste tout de même précieux et pèse dans le jeu offensif de son équipe.

Mais la bravoure de Toulouse ne suffit pas, et les Niçois passent la seconde. Voyant les difficultés de son équipe, Lucien Favre procède à des changements avec les entrées de Bilal Brahimi et la recrue Aaron Ramsey. Sur son premier ballon, le Gallois est décisif grâce à un enroulé dans la lucarne de Dupé (1-1, 78e). Les visiteurs sont même proches de repartir avec les trois points. Dans les arrêts de jeu, Lemina place une tête puissante, mais Maxime Dupé réalise la parade qu’il faut, et permet aux siens de prendre le point du match nul.

Jessé Otrante