RMC Sport

Tour de France des clubs de L1 : Sochaux (1/20)

Simon Pouplin

Simon Pouplin - -

Jusqu’à la reprise du championnat de France de L1 qui redémarre le 9 août prochain avec Montpellier-PSG (20h30), RMC sport vous invite à faire le point sur tous les clubs de l’élite actuellement en préparation. Aujourd’hui : le FC Sochaux.

A Sochaux, la patience est une vertu. Une qualité que staff, dirigeants et joueurs du FCSM doivent posséder, à défaut de l’apprécier. Avec un maintien arraché lors de l’ultime journée la saison passée (15e), les Sochaliens ont attendu encore une journée de plus que lors de l’exercice 2011-2012 (14e). Et cette nouvelle saison ne devrait pas être beaucoup plus reposante. « C’est compliqué de se dire en début de saison qu’on veut être dans les dix premiers. Ce n’est pas l’objectif quand on joue le maintien sur les cinq dernières années, prévient Simon Pouplin, le gardien sochalien. La saison sera réussie si, au lieu de se sauver à la 38e journée, on arrive à se sauver à la 34e ou 35e. Il faut passer les paliers petit à petit. »

Pour franchir ces paliers, Sochaux, invaincu en préparation (une victoire, deux nuls), mise sur la continuité. Un choix dicté par des finances très justes et par un marché des transferts qui tourne encore au ralenti. Malgré un bon de sortie et des approches de plusieurs clubs, Sébastien Corchia et Ryad Boudebouz sont toujours au club. « Ils sont 100% investis, assure Pouplin. Ils savent qu’ils doivent être concernés dès le début. Il n’y a aucun souci avec eux. » Si l’avenir de Corchia et de Boudebouz devrait tout de même s’écrire loin du Doubs, trouver leurs successeurs ne semble pas chose aisée.

Benezet et Baysse filent ailleurs

Bien placé et même en avance sur plusieurs dossiers, Sochaux est souvent reparti bredouille. Révélation de la saison de L2 sous le maillot nîmois, Nicolas Benezet a choisi de rejoindre Evian-Thonon-Gaillard, tandis que Paul Baysse (ex-Brest) a opté pour Saint-Etienne. A l’heure actuelle, le latéral droit Julien Faussurier est l’unique recrue, en provenance de Troyes. « Ça a été compliqué l’année dernière, donc forcément il y a une logique à ce qu’on ait quelques renforts mais pour l’instant ça ne bouge pas trop », estime Pouplin.

En attendant de voir venir du renfort avant le début du championnat, le 10 août sur le terrain d’Evian-Thonon-Gaillard, Sochaux devrait encore puiser dans son centre de formation, le deuxième meilleur de France la saison dernière, juste derrière celui de Lyon. Car les jeunes pousses sochaliennes, elles, connaissent sans doute déjà la signification du mot patience. De quoi gagner pas mal de temps.

A lire aussi :

>> EN VIDEOS : les matchs amicaux des clubs de L1

>> Sochaux - L'Inter sur Boudebouz ?

>> Toute l'actu du mercato

Alexandre Alain