RMC Sport

Un choc à pic !

Monaco compte sur le meilleur buteur du championnat pour réussir un coup à Bordeaux.

Monaco compte sur le meilleur buteur du championnat pour réussir un coup à Bordeaux. - -

Bordeaux accueille son dauphin Monaco pour une explication au sommet. Le groupe girondin se méfie d’une équipe princière très performante qui semble avoir oublié ses soucis passés.

Il y a quelques mois de ça, on aurait forcément cru à une blague. Tandis que Bordeaux filait tous schuss vers son septième titre de champion de France, Monaco devait se contenter de jouer les pensionnaires anonymes de Ligue 1, terminant l’exercice 2008-09 à la 11e place. Aujourd’hui, la confrontation à venir samedi entre Girondins et Monégasques ressemblera bien à un choc. Une vérité déclarée en trois temps.

D’abord par le classement, puisque cette affiche opposera le premier de L1… au deuxième. Ensuite par les prestations respectives des deux équipes, à la qualité de jeu reconnue en ce début de saison. Enfin par la sensibilité du public, qui garnira toutes les tribunes du stade Jacques Chaban-Delmas. « Que les Monégasques en soient là où ils en sont, ça ne m’étonne pas, confie pour sa part Laurent Blanc. Il ne faut pas oublier que l’ASM fait partie des clubs capables d’être dans le Top 5 en France. L’année dernière, ils étaient venus jouer à Bordeaux et cela avait été très dur de les battre. Monaco a pris des joueurs d’expérience et a su conserver son ossature de jeunes pleins de talent. »

Jugé trop jeune, trop limité et dénué d’idées directrices la saison dernière, l’ASM revit sous la houlette de Guy Lacombe. Nenê, qui avait « fui » le Rocher, Ricardo et un groupe en pleine déliquescence la saison passée pour répondre aux sirènes de la Liga et de l’Espanyol Barcelone, a même accepté de rentrer au bercail. Avec réussite puisqu’il truste aujourd’hui la première place du classement des buteurs de L1 (9 réalisations en 10 matches).

Alonso : « Tout est possible »

« En ce moment, c’est le meilleur joueur du championnat français, affirme Wendel. Il a toujours eu un pied gauche très fort. Et c’est actuellement le meilleur tireur de coup franc de Ligue 1. » Le Brésilien, spécialiste en la matière, sait de quoi il parle. « Cette saison, l’AS Monaco est plus solide défensivement, poursuit l’ancien joueur du Cruzeiro. Elle possède un jeu beaucoup plus collectif. C’est la clé de son succès. On l’a vu à Marseille, Monaco contre bien les autres équipes et c’est ce qu’ils vont tenter de faire cette année chez nous. »

Les joueurs au scapulaire s’attendent donc à une confrontation épicée sur leur pelouse de Jacques Chaban-Delmas. Même amputée de quelques éléments (Gudjohnsen, Adriano, Eduardo Costa, Muratori et Pino) c’est une formation décomplexée qui viendra les défier. « Bordeaux a une variété de jeu et d’attaque qu’on n’a pas, rappelle Guy Lacombe. Mais ce n’est pas pour autant qu’on y va en victime expiatoire. On sait très bien que, sur trois ou quatre possibilités, si on les joue bien et si on est très solide, on peut inquiéter n’importe qui. »

« Ce que l’on a fait à Marseille (victoire 2-1), je ne vois pas pourquoi on ne pourrait pas le faire devant Bordeaux, surenchérit le capitaine monégasque Alejandro Alonso. C’est vrai que c’est une équipe plus forte que nous mais sur une rencontre, tout est possible. Il faudra faire un grand match. En cas de victoire, on peut prendre la première place. » Sûr que ça changerait l’ASM de la deuxième partie de tableau, fortement squattée ces deux dernières saisons.

La rédaction