RMC Sport

Une note salée pour OM–PSG

-

- - -

Le report du Clasico Marseille – Paris SG dimanche va coûter beaucoup d’argent. A la ville de Marseille tout d’abord suite aux échauffourées entre supporters, mais aussi aux deux clubs, à la SNCF et à Canal+. Décryptage.

François Fillon a demandé hier qu’il y ait désormais « un préavis de 24 heures avant l’annulation d’un grand match ». Au lendemain des incidents qui ont éclaté dimanche à Marseille, suite au report de la rencontre OM-PSG, le chef du gouvernement est monté au créneau pour dénoncer des violences « inacceptables ». Comme beaucoup. En attendant d’éventuelles mesures, l’heure est au bilan. Humain tout d’abord. Selon la préfecture, une dizaine de supporteurs et onze fonctionnaires de police ont été légèrement blessés lors des échauffourées. Durant la journée, les forces de l’ordre ont procédé à dix-huit interpellations. Un moindre mal vu les circonstances. En revanche, la facture s’annonce plus salée d’un point de vue comptable.

Suite à cet après-midi mouvementé, l’Olympique de Marseille doit s’acquitter de 350 000 euros de charges fixes. Cette somme prend en compte la location du stade, les frais d’organisation (prestataires de services et autres stadiers) ainsi qu’une partie des frais de police. Le club phocéen étudiera ses contrats d’assurance dans les prochains jours avant de prendre une décision.
Le PSG a de son côté annoncé hier qu’il avait « décidé de rembourser intégralement les frais de déplacements des supporteurs qui se sont rendus à Marseille. » 2 000 fans de la capitale avaient prévu de rallier le Stade Vélodrome. En estimant les frais de déplacement à 100 euros par personne, le PSG devrait donc débourser environ 200 000 euros.

Hier, les rues de la cité phocéenne portaient encore les stigmates des affrontements entre Marseillais et Parisiens. Vitrines brisées, cabines téléphoniques explosées, véhicules endommagées… Les dégâts sont importants. Hier soir, la mairie centrale de Marseille n’avait pas encore dressé un bilan chiffré. Plus tôt dans la journée, la SNCF a elle porté plainte pour « dégradations de matériel » dans un TGV ramenant 350 supporteurs parisiens de Marseille à Paris dimanche soir. Joint par téléphone, cette dernière n’a pas souhaité s’étendre sur le type et le montant des dégâts occasionnés.

En apprenant le report du match au dernier moment, Canal+ a également perdu de l’argent. Le principal diffuseur de la Ligue 1 avait déployé des moyens haut de gamme pour ce choc. La chaîne cryptée préfère rester discrète sur les montants engagés. Toutefois une somme de 150 000 euros est évoquée. Les abonnés ont finalement eu le droit à Barcelone – Saragosse. Un match que seuls 500 000 d’entre eux ont suivis, alors qu’une grosse affiche peut attirer jusqu’à 2 millions de téléspectateurs.

Alexandre Jaquin (RMC Sport)