RMC Sport

VA-Bastia : Penneteau, marqué au fer corse

Nicolas Penneteau

Nicolas Penneteau - -

Corse dans l’âme, le gardien de Valenciennes, qui reçoit Bastia ce samedi (20h), se montre attristé par les derniers incidents qui ont terni le foot insulaire. Fort de huit saisons passées sous le maillot bleu du SC Bastia, Nicolas Penneteau préfère retenir la passion et la ferveur locales.

Nicolas Penneteau et la Corse, c’est une grande histoire d’amour. Né d’une mère corse, jeune joueur à Porto-Vecchio puis gardien titulaire du Sporting Club de Bastia, c’est un peu la mort dans l’âme qu’il a dû quitter son île de Beauté pour s’en aller poursuivre sa carrière sous d’autres cieux.

Aujourd’hui à Valenciennes, Penneteau est déçu pour ne pas dire ennuyé par les derniers événements qui ont agité le foot corse. A commencer par les deux derbys insulaires, émaillés de nombreux incidents et autres expulsions, marqués par la suspension de terrain de Furiani et l’affaire du GFCO Ajaccio. « Je l’ai vécu difficilement comme tous ceux qui aiment la Corse et qui savent comment ça se passe là-bas, confie le gardien de but du VA. Des fois, il y a un peu trop de ferveur et trop d’engouement autour de certains matches. »

« En Corse, on a le sang chaud »

De tous ces incidents, il préfère retenir la passion des supporters corses et la réussite des clubs locaux : Bastia et Ajaccio en Ligue 1, le GFCO Ajaccio en Ligue 2 et le CA Bastia en National. Un tir groupé au plus haut niveau qui prouve que l’île de Beauté est une vraie terre de football. « Je préfère que ça soit trop passionné que trop plat, estime-t-il. Il y a des bons côtés et des mauvais côtés, et il faudra essayer de gommer les mauvais. C’est d’abord une terre de passion. On a le sang chaud comme les sudistes du coté de Marseille ou de Nice, c’est pareil ».

Finaliste de la Coupe de France en 2002 avec Bastia, le gardien valenciennois rejette toute forme de stigmatisation du football corse car d’autres événements se produisent aussi sur le continent. « Il y a eu beaucoup d’histoires en peu de temps en Corse donc automatiquement, ça a fait les gros titres, explique-t-il. Je pense que si on regarde un peu partout en Métropole, on peut retrouver pas mal de situations similaires ».

A lire aussi :

>> Bastia-Ajaccio : La Corse voit rouge

>> Classement Général Ligue 1

>> Toute l’actualité de Valenciennes

Clément Bigois avec Jean Bommel