RMC Sport

Vuillemoz : « On regardera l’origine des capitaux »

-

- - -

L'adjoint au maire de Paris en charge des sports regarde d’un œil attentif l’évolution du plan antiviolences du PSG. Il compte aussi s’intéresser aux capitaux de l’éventuel repreneur du club parisien.

Jean Vuillermoz, la mairie de Paris est-elle en phase avec le plan Leproux de pacification du Parc des Princes ?
Je partage complètement la réforme de Robin Leproux. Il a eu raison de poser le problème et de faire ce qu’il a fait. Je continue à penser qu’il est nécessaire d’avoir des abonnements aléatoires. Ceux qui ont créé cette situation anormale sont une petite poignée d’excités. Il faut que les choses soient claires pour tout le monde : il ne peut pas y avoir d’opposition raciste ou xénophobe dans un stade de football.

Certains sous-entendent que des accointances entre M. Bazin et M. Delanoë vont très probablement permettre à Colony Capital de récupérer l'exploitation à longue durée du Parc. Que leur répondez-vous ?
Les relations entre M. Bazin et M. Delanoë n’ont strictement rien à voir. Je peux vous dire que le Maire de Paris ne s’attache pas aux « copains » pour ce genre de choses. Ça n’a strictement rien à voir et c’est peut-être même parfois un peu gênant.

Comme en 2006, il semble que des investisseurs qataris soient prêts à racheter le PSG. A l’époque, vous aviez mis votre véto « moral », puisque la Mairie ne peut pas juridiquement empêcher la vente du club. Quelle est votre position aujourd’hui ?
La position de la Mairie de Paris dépendra de ce qu'on lui proposera. Mais avant toute chose, il est nécessaire que Colony Capital nous fasse savoir s’il y a des possibilités d’extension du capital.

Seriez-vous opposés à des investisseurs qataris ?
Il faudra qu’on examine d’où viennent les capitaux. Que vous me disiez Russie, Qatar ou Afghanistan, on ferait la même chose. On regarderait qui sont les investisseurs.