RMC Sport

Ligue 2: Amiens vire Luka Elsner après cinq journées

Amiens, seulement 15e de Ligue 2 après cinq jours, a décidé d'écarter son entraîneur, le Slovène Luka Elsner. Romain Poyet et Oswald Tanchot assurent l'intérim.

En Ligue 2, les clubs ne perdent pas de temps. Après Guingamp, qui s’était séparé de Sylvain Didot après deux matchs, c’est Amiens qui a décidé de changer d’entraîneur en écartant le Slovène Luka Elsner (38 ans), arrivé en 2019. Le club picard, relégué de Ligue 1 après l’arrêt de la saison à cause du coronavirus et malgré plusieurs recours, est seulement 15e après cinq journées.

Avec une victoire, en ouverture de la saison le 22 août face à Nancy (1-0), puis quatre matchs sans succès (défaite 1-0 au Havre, défaite 2-1 contre le Paris FC, 0-0 à Châteauroux et contre Pau). Depuis sa signature à Amiens, Luka Elsner a décroché seulement cinq victoires en 33 matchs de Ligue 1 et Ligue 2.

"Si vous voulez que je vous dise que j'ai envie d'arrêter, ce ne sera pas le cas, expliquait le Slovène à France Bleu Picardie ce week-end. Je suis prêt à rebondir, à travailler, et à me battre pour réussir parce que des solutions existent toujours dans le sport, il y a toujours quelque chose à faire. Et j'y crois!" 

"L'Amiens SC a décidé ce lundi de suspendre Luka Elsner de ses fonctions d'entraîneur, indique le club de Ligue 2 dans un communiqué. Le club tient à remercier Luka pour son implication et son professionnalisme. Nous lui souhaitons beaucoup de réussite dans la suite de sa carrière. Dès demain, Romain Poyet et Oswald Tanchot assureront l'interim en dirigeant les entraînements de l'équipe première."

Des cadres sont partis

Cet été, après la relégation, Amiens a vu partir plusieurs cadres, comme Serhou Guirassy (transféré à Rennes pour 15 millions d’euros), Thomas Monconduit (Lorient pour 2 millions d’euros) et Gaël Kakuta (prêté à Lens avec option d’achat automatique en cas de maintien). Ce sont donc Romain Poyet et Oswald Tanchot qui sont temporairement chargés de faire relever la tête au club amiénois. Le prochain rendez-vous, c’est samedi à Caen (7e).