RMC Sport

Ligue 2: c'est officiel, Troyes sacré champion et promu en Ligue 1 pour la troisième fois en six ans

Yoann Touzghar, Dylan Chambost et Florian Tardieu

Yoann Touzghar, Dylan Chambost et Florian Tardieu - ICON Sport

Trois ans après sa dernière relégation, en 2018, Troyes est de retour dans l’élite. L’Estac a obtenu sa montée en s'imposant ce samedi face à Dunkerque (2-0), lors de l'avant-dernière journée de Ligue 2.

La montée est acquise et le titre de champions de Ligue 2 aussi pour les Troyens, qui se sont imposés face à Dunkerque ce samedi (2-0). Avec 77 points et cinq unités d’avance sur son plus proche poursuivant Clermont, neuf sur Toulouse (troisième avec un match en moins), Troyes ne peut plus être rejoint.

L’ESTAC aura mené la danse pratiquement tout au long de la saison, jouant une partition extrêmement séduisante qui aura charmé les observateurs, avec une qualité de jeu absolument remarquable. Un style de jeu très offensif porté par Laurent Batlles, l’entraîneur, qui incarne ce renouveau dans l’Aube.

Quel avenir pour Laurent Batlles?

Sous contrat jusqu’en 2023, Laurent Batlles, sollicité à l’époque par Daniel Masoni, alors qu’il s’occupait de la réserve de l’AS Saint-Etienne, a mené le club à la quatrième place l’an passé, pour sa première expérience en tant que numéro un. Loin d’être un accident, même si le club avait plutôt comme objectif de se maintenir. Le temps d’imposer son audace et ses idées, et Laurent Batlles permettait à Troyes de viser une nouvelle montée dans l’élite, qu’il finira par obtenir à une journée du terme de la saison 2020-2021. La troisième en six ans. Sacré champion de Ligue 2 en 2015, Troyes avait terminé troisième en 2017 et en 2019.

La prise de pouvoir du City Football group en 2020 n’a pas encore complètement chamboulé le paysage troyen, mais son arrivée, à terme, pourrait permettre d’asseoir la position du club en Ligue 1.

Quelle sera l’ampleur des changements cet été, à l’occasion du mercato? Le chantier principal consistera très certainement à conserver Laurent Batlles, qu’on annonce comme potentiel successeur de Stéphane Moulin à Angers. Son maintien en poste ne serait pas pour déplaire, dans la région. Du côté de l’effectif, la direction sportive pourrait procéder par petites retouches, tout en conservant l’ossature qui a permis cette montée en Ligue 1. Mais avant de penser à tout cela, les Troyens vont d’abord sabrer le champagne.

RMC Sport