RMC Sport

Ligue 2: le dérapage sexiste du coach du Paris FC

-

- - AFP

Jean-Luc Vasseur, l’entraîneur du Paris FC, s’est fait remarquer lundi soir lors du match de Ligue 2 face à Clermont (0-0). Le technicien de 47 ans a lancé une remarque sexiste à l’adjoint de Corinne Diacre, la coach du club auvergnat. Il s'est justifié ce mardi après-midi.

Il faisait plutôt frais lundi soir à Paris. Mais la température est montée d’un cran au stade Charléty. Lors du temps additionnel du match entre le Paris FC et Clermont, en ouverture de la 24e journée de Ligue 2 (0-0), des membres des deux staffs se sont chauffés sur le bord de la pelouse. En cause ? Certaines décisions arbitrales, incomprises par les uns, commentées par les autres. Jean-Luc Vasseur, l’entraîneur du PFC, s’est alors accroché avec un adjoint de Corinne Diacre, la coach de Clermont.

« Cache-toi derrière une gonzesse »

Après quelques échanges, le technicien parisien a dérapé en lançant à deux reprises à son homologue : « Cache-toi derrière une gonzesse, tu as raison ! ». Une sortie sexiste qui a choqué Corinne Diacre. Debout devant son banc, la coach de 41 ans a interpellé le quatrième arbitre : « Et là, vous ne dites rien ? ». Sans obtenir aucune réponse. La Ligue de football professionnelle devrait se saisir de l’affaire et Vasseur pourrait écoper d’une sanction.

Vasseur : « "Mec" n’est pas sexiste quand il est employé par une femme »

Dans un communiqué publié ce mardi après-midi, Jean-Luc Vasseur a tenu à se justifier. « Je me suis échauffé à la fin du match avec un « mec » du staff. À ma connaissance, « mec » n’est pas sexiste quand il est employé par une femme, indique le coach du Paris FC. Renaud n’est pas sexiste dans sa chanson « ma gonzesse ». Je vous renvoie à ma position sur les femmes dans le football dans l’interview d’après match par France 3 où je suis dithyrambique sur les femmes, et notamment Corinne Diacre, dans le sport et dans la vie de tous les jours. Ne créons pas de polémique là où il n’y en a pas. »