RMC Sport

8es de Ligue des champions: PSG-Chelsea, le nouveau clasico

Pour son quatrième 8e de finale de Ligue des champions d’affilée, le Paris Saint-Germain va de nouveau rencontrer les Blues de Chelsea (aller le 16 février, retour le 9 mars prochains). Une affiche au sommet pour les hommes de Laurent Blanc, sur un air de déjà-vu.

Le tirage au sort était très attendu et les joueurs du PSG ne sont probablement pas déçus. Deuxième de son groupe, le Paris Saint-Germain savait qu’il risquait de se retrouver face à un « gros » et c’est tombé sur le champion en titre de la Premier League. Après le 8e de finale de la saison dernière (1-1, 2-2) et le quart de l’année précédente (3-1, 0-2), la bande à Zlatan Ibrahimovic va donc de nouveau affronter les hommes de José Mourihno, au même stade de la compétition qu’en février-mars derniers, avec un match aller au Parc des Princes (le 16 février) et le retour à Stamford Brigde (9 mars).

Nasser Al Khelaifi : "Nous serons prêts"

Le président du Paris Saint-Germain n’a pas tardé à réagir sur le tirage au sort : « Comme je l’ai déjà dit, nous devons être capables de gagner contre toutes les équipes et d’aller aussi loin que possible dans cette compétition. C’est une grande équipe qui a déjà gagné la Ligue des Champions. Nous avons beaucoup de respect pour eux. ». Puis de juger la qualité de l’adversaire proposé : « Nous jouons Chelsea pour la troisième année. C’est devenu une sorte de Classique pour nous. Je suis ravi pour les fans qui vont voir de grands matches au Parc des Princes et à Stamford Bridge. Nous serons prêts »

Létang : " Ça devient un clasico !"

«Ça devient un clasico de la Champions League, poursuit Olivier Létang, directeur sportif adjoint du PSG. C'est un adversaire difficile que nous connaissons bien, qui nous connait bien, que vous connaissez bien... Ils ont des grands joueurs, c’est une grande équipe. Ils ont gagné la Champions League en 2012, l’Europa league en 2013. Même s'ils sont aujourd’hui dans une période un peu plus difficile, ils ont deux mois et demi pour être performants et je ne doute pas un seul instant que Mourinho préparera ce joueurs et son équipe pour qu’elle soit performante et à paris, et à Stamford Bridge. »

Avantage Chelsea… sur le papier

Avec 6 confrontations dans l’histoire de la compétition, les Londoniens ont un avantage de 2 victoires sur leurs homologues parisiens pour 3 matches nuls et seulement 1 victoire du PSG. Un avantage mathématique mais pas forcément un avantage psychologique, surtout si on se remémore le match retour «théâtral » à Stamford Bridge au printemps dernier avec une qualification acquise dans les derniers instants de la rencontre (2-2). Alors tirage facile ou difficile ? Une chose est sûre : la route du Paris Saint-Germain passe par Londres pour espérer se rendre à Milan en mai prochain. Et rien ne dit que la forme actuelle et opposée des deux formations sera la même dans deux mois…

Nicolas Cuoco