RMC Sport

Alphonse : « L’OM aura plus la pression que nous »

-

- - -

Au FC Zürich depuis 2005, l’attaquant français s’apprête à défier l’OM dans un match déjà décisif en Ligue des Champions. A 27 ans, il veut aussi profiter de ce match pour se faire un nom.

Alexandre Alphonse, après la victoire de Zürich à Milan (1-0), comment appréhendez-vous cette double confrontation face à l’OM ?
Cette victoire à Milan nous a relancés dans la course à la qualification. Mais on refuse de se projeter trop loin. Il y a une classe d’écart entre nous et les trois autres équipes.

Lors du tirage au sort, beaucoup ont considéré le FC Zürich comme l’équipe la plus faible du groupe. Vous a-t-on sous-estimé ?
Non, c’est normal de réagir comme ça si on regarde le budget, les joueurs, le championnat ou le vécu en Coupe d’Europe. Mais il faut respecter les adversaires tant qu’on ne les a pas joués. On fait avec. Nous n’avons aucune pression. On joue les coups à fond sans se soucier des commentaires de nos adversaires. Si on finit dernier du groupe, c’est normal. Si on se qualifie pour la Coupe de l’UEFA, ce sera un très bon résultat. Et si on poursuit notre route en Ligue des Champions, ce sera formidable.

L’OM qui compte déjà deux défaites va jouer très gros sur votre pelouse…
Oui, ils auront beaucoup plus la pression que nous. Nous avons déjà trois points. Personne ne nous attendait là. On va jouer devant nos supporters. On est capable de battre l’OM à la maison.

Que savez-vous de cette équipe marseillaise ?
Ils ont fait un gros recrutement. On sait qu’ils sont très forts physiquement. Défensivement, c’est très costaud. L’OM fait partie des trois meilleures équipes françaises. Marseille peut rivaliser avec le Milan AC sans problème.

Avez-vous déjà parlé de l’OM à vos co-équipiers ?
Oui, on parle ensemble des individualités. Le coach (Bernard Challandes) qui est un Suisse-Romand connaît très bien cette équipe. Il est allé la voir jouer à plusieurs reprises. Je vais briefer mes co-équipiers.

L’OM n’est pas au mieux actuellement…
C’est vrai, mais la Ligue des Champions et le championnat sont complètement différents. Nous, on fait de très bonnes prestations en Champions League et on n’arrive pas à les rééditer en championnat.

Vous n’aurez pas en face de vous Souleymane Diawara qui est suspendu…
Ça, c’est une bonne nouvelle pour nous. Il y aura Heinze ? Cette année, j’ai joué contre Nesta et l’an passé en Coupe de l’UEFA contre Maldini ou Kaladze (défenseurs du Milan). Ce n’est pas un problème. Au contraire, c’est excitant !

En revanche, vous serez privés d’Eric Hassli, votre compère français en attaque…
Oui, il s’est fracturé le tibia à l’entraînement. Ça tombe très mal pour lui. Comme beaucoup de joueurs, c’était sa première campagne de Ligue des Champions. On est triste pour lui. La victoire à Milan est un cadeau pour lui.

Pour vous, ces deux rencontres sont l’occasion de vous faire remarquer…
Ça fait plaisir de pouvoir affronter l’OM et d’aller au Vélodrome où il y a une super ambiance. Mais je suis là pour faire mon match. Je ne pense pas à d’éventuels recruteurs. S’il y a quelque chose de plus, tant mieux.

La Ligue des Champions est pourtant une belle vitrine pour se faire repérer…
Oui, mais si je rentre dans ce jeu là, ça ne va pas m’apporter grand-chose sur le terrain. Je veux profiter de cette compétition et jouer à mon niveau. Si tel est le cas, je sais que tout se passera bien. Il y a eu des contactes cet été mais rien de concret. Beaucoup de clubs me connaissent mais ça ne va pas plus loin. C’est peut-être le prix du transfert qui pose problème. Quatre ou cinq équipes (dont Auxerre et Sochaux, ndlr) ont téléphoné au club, mais sans aller plus loin.

Aurélien Brossier