RMC Sport

AS Roma-Bayern : pourquoi Benatia va être conspué

Mehdi Benatia

Mehdi Benatia - AFP

Parti cet été au Bayern Munich au terme d’un conflit avec les dirigeants de l’AS Roma, Mehdi Benatia retrouve son ancien club ce mardi soir, pour la 3e journée de la phase de poules de la Ligue des champions (20h45). Toujours rancunier, le public romain devrait réserver un accueil assez houleux au Marocain.

A Marseille, l’Udinese ou l’AS Roma, Mehdi Benatia n’a jamais vraiment mis les formes au moment de s’en aller. A chaque fois, le défenseur central est parti en mauvais termes avec ses dirigeants ou ses supporters. Et le joueur formé à l’OM n’a pas dérogé à cette « habitude » cet été lors de son transfert au Bayern Munich. Transféré en Bavière au mois de juillet contre plus de 25 millions d’euros, le Marocain n’a pas laissé que des amis dans la capitale italienne. Et son retour ce mardi soir, pour la 3e journée de la phase de poules de la Ligue des champions (20h45), sera forcément tendu et attendu.

« Je suis heureux de revenir car ce sera une opportunité pour moi de revoir tous mes amis. J’en ai encore beaucoup là-bas, comme Miralem Pjanic, Daniele De Rossi, Francesco Totti et beaucoup d’autres. Les supporters de l’AS Roma risquent de m’accompagner avec des sifflets, mais cela ne m’affecte pas », avoue le joueur de 27 ans, qui pourrait être sur le banc au coup d’envoi. Benatia a vu juste, puisque la bronca qui accompagnera l’annonce de son nom par le speaker devrait être à la hauteur des compliments qu’il a reçus au cours de son unique saison romaine.

Pallotta : « Mentir à Garcia et à ses coéquipiers est inacceptable »

Symbole du renouveau de l’AS Roma et de la « patte Rudi Garcia », Benatia a été l’un des grands artisans de l’excellente saison de son équipe, conclue à la deuxième place de Serie A, derrière une intouchable Juventus Turin. L’histoire d’amour semblait donc partie pour durer dans la « Ville éternelle », mais les sirènes du Bayern Munich ont fait succomber le Marocain, qui était alors proche de prolonger son contrat à la Roma. Et si Rudi Garcia n’a pas souhaité évoquer son ancien joueur ce lundi en conférence de presse, arguant qu’il s’occupait « seulement des joueurs de la Roma », d’autres se sont fait plus diserts avant lui.

Dans un communiqué, James Pallotta, le président du club de la Louve, avait ainsi sévèrement critiqué l’attitude de Benatia au moment du transfert : « Nous avions un accord verbal sur sa rémunération et une augmentation en juillet dernier. Il m’a personnellement dit qu’il était heureux après que je lui aie assuré que nous voulions qu’il reste. Dans les mois suivants, il a menti sur le fait qu’il voulait rester et sur les détails de sa rémunération devant Rudi Garcia et ses coéquipiers. Me mentir est une chose que je peux traiter. Mais mentir à Rudi Garcia et ses coéquipiers est inacceptable pour moi. J’ai dit à Walter Sabatini (le directeur sportif, ndlr) qu’il devenait un poison et que je voulais qu’il parte, Rudi et Walter ont accepté. Ce n’était pas une question d’argent mais celle d’un caractère dans notre vestiaire. » Un vestiaire qui ne semble pas être rancunier envers son ancien coéquipier… contrairement aux supporters romains.

Alexandre Alain Rédacteur