RMC Sport

Atlético-Chelsea: l’accrochage très tendu entre Rüdiger et Suarez

La victoire de Chelsea sur la pelouse de l’Atlético de Madrid a été marquée par l’embrouille entre Antonio Rüdiger et Luis Suarez, mardi, en 8e de finale aller de la Ligue des champions (0-1). Lors d’un duel dans la surface, l’attaquant uruguayen aurait pincé la cuisse du défenseur allemand.

C’est l’une des images fortes de cette soirée au Wanda Metropolitano. Lors de la victoire de Chelsea sur la pelouse de l’Atlético de Madrid, Antonio Rüdiger et Luis Suarez se sont accrochés, mardi, en 8e de finale aller de la Ligue des champions (0-1). L’incident a eu lieu à la 79e, alors que les Blues menaient déjà au score grâce au superbe retourné acrobatique d’Olivier Giroud. Après un mauvais contrôle de Rüdiger dans la surface, Suarez lui est passé devant pour protéger la sortie du ballon en corner. Mais le duel a débouché sur une altercation entre les deux joueurs.

Visiblement remonté, le défenseur des Blues a collé son visage à celui de l’attaquant des Colchoneros, en lui parlant de manière véhémente. Avant de lui toucher le visage. Suarez l’a repoussé avant d’esquisser un petit sourire moqueur au moment où Felix Brych, l’arbitre de la rencontre, est venu les séparer. Sans distribuer aucun carton.

Les deux joueurs s’étaient déjà chauffés dans le passé

Il est difficile d’affirmer avec certitude ce qui a déclenché la colère de Rüdiger. Mais au vu des images, Suarez semble lui avoir pincé discrètement l’intérieur de la cuisse. Suffisant pour mettre le défenseur de Chelsea hors de lui? Possible. Un léger coup de pied de Suarez est aussi observable. Il faut rappeler que les deux joueurs s’étaient déjà chauffés dans le passé, lorsque Rüdiger jouait à l’AS Rome et Suarez au Barça. Ils s’étaient également recroisés lors d’un Chelsea-Barcelone.

Le fait que ce soit Suarez a peut-être également amplifié la réaction de Rüdiger. Le buteur de 34 ans traîne derrière lui une réputation assez peu reluisante en la matière. En 2010, l’ancien avant-centre de l’Ajax Amsterdam a été suspendu sept matchs pour avoir mordu à l’épaule d’Otman Bakkal face au PSV Eindhoven. Trois ans plus, tard, sous le maillot de Liverpool, il a écopé de dix matchs pour un geste similaire sur le bras de Branislav Ivanovic, le défenseur de Chelsea. Avant de mordre à nouveau Giorgio Chiellini lors d’un célèbre Uruguay-Italie au Mondial 2014.

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Journaliste RMC Sport