RMC Sport

Barcelone-Atlético : Torres craque, Suarez en profite

Luis Suarez

Luis Suarez - AFP

Le FC Barcelone s’est imposé face à l’Atlético Madrid, ce mardi en quart de finale aller de la Ligue des Champions (2-1). Auteur de l’ouverture du score, Fernando Torres a sabordé son équipe en se faisant bêtement expulser en première période, permettant au Barça, en supériorité numérique, de renverser la situation grâce à un doublé de Luis Suarez.

Torres a craqué

Si l’Atlético Madrid a quitté le Camp Nou sans la victoire, il le doit en grande partie à Fernando Torres. Titulaire en pointe, « El Nino » avait pourtant mis son équipe sur les bons rails en concrétisant d’une frappe sèche une offrande de Koke (0-1, 25e). Mais son premier but en Ligue des Champions depuis deux ans laisse un goût amer. L’ancien joueur de Liverpool a payé cher son excès d’engagement en écopant de deux cartons jaunes (29e, 35e) sur deux fautes stupides. L’international espagnol avait pourtant été mis en garde par l’arbitre de la menace qui planait au-dessus de lui après des interventions à la limite. Un conseil qu’il n’a pas écouté et qui a coûté très cher à son équipe.

Messi et Neymar en échec...

Au plus fort de la domination du Barça, Neymar et Lionel Messi ont allumé de nombreuses mèches sans parvenir à tromper Oblak. Neymar avait ouvert les hostilités en première période (19e) avant de trouver la barre (51e) puis les bras du gardien adverse sur une tête pas assez appuyée (55e). Idem pour Lionel Messi qui a manqué l’égalisation d’un superbe retourné (49e) avant de voir une frappe déviée en corner.

...Suarez en renard

Même quand deux de ses flèches ne trouvent pas la cible, le Barça peut s’appuyer sur son troisième homme. Malgré le mutisme de Messi et Neymar, Luis Suarez a surgi pour offrir un succès très précieux à un son équipe mal embarquée. Caché dans la forêt de joueurs qui peuplaient la surface de l’Atlético, l’Uruguayen a trouvé la faille en poussant dans le but une frappe dévissée de Jordi Alba (63e). Il a récidivé dix minutes plus tard d’une tête puissante à la conclusion d’un centre de Dani Alves (74e). Ses septième et huitième buts en huit matches de Ligue des Champions cette saison. Luis Suarez, Lionel Messi et Neymar ont inscrit 43 des 51 buts du Barça en Ligue des Champions depuis la saison dernière. Vertigineux.

L’Atlético, c’était encore (très) musclé

En tirant l’Atlético Madrid, le Barça savait à quoi s’attendre face à un adversaire qui impose un énorme défi physique. Les Catalans ne se sont pas trompés et sont tombés sur une rugueuse équipe madrilène qui a d’ailleurs payé cher cet engagement continu. Au total, six cartons jaunes ont été distribués dont deux pour Fernando Torres. Lors de leurs cinq derniers matches face au Barça, les Colchoneros ont toujours terminé le match à dix avec cinq expulsions au total.

Ferreira-Carrasco a bien changé

Préféré à Fernandez, Yannick Ferreira-Carrasco a affiché un visage différent de celui qu’il présentait à Monaco. Toujours à l’aise ballon au pied et dans ses accélérations, le Belge s’est métamorphosé dans son investissement et son remplacement défensif, quasiment inexistant dans la Principauté qu’il a quitté l’été dernier. S’il a été remplacé assez tôt (53e) en raison des circonstances du match, il a offert une copie intéressante, qui colle aux exigences de Diego Simeone.