RMC Sport

Bayern-PSG: Choupo-Moting à Munich, ça donne quoi exactement?

En l’absence de Robert Lewandowski et de Serge Gnabry, Eric-Maxim Choupo-Moting pourrait être titularisé face au PSG, ce mercredi, en quart de finale aller de la Ligue des champions (21h sur RMC Sport 1). L’occasion pour l’attaquant du Bayern Munich de se montrer contre son ancien club. Pour embellir une saison plutôt discrète jusqu’ici.

C’est un moment d’ivresse qui a tout changé. En marquant face à l’Atalanta Bergame, le 12 août dernier à Lisbonne, Eric-Maxim Choupo-Moting a vécu la plus belle émotion de sa carrière. Son but inattendu, inscrit dans le temps additionnel, a envoyé le PSG en demi-finale de la Ligue des champions. L’action fait déjà partie de la légende. Elle a offert un nouveau statut à l’attaquant de 32 ans, qui était jusque-là considéré à Paris comme un coéquipier sympa mais limité. Voire maladroit, par moments.

>> Bayern-PSG: les infos en direct

Après cette folle soirée face à la Dea, le Bayern Munich est venu le solliciter alors qu’il était en fin de contrat dans la capitale. Choupo a dit oui, forcément. Et six mois plus tard, le destin place à nouveau le PSG sur sa route. Dans des circonstances qui devraient lui donner une chance de se montrer. En l’absence de Robert Lewandowski (touché au genou) et de Serge Gnabry (positif au Covid-19), l’international camerounais (53 sélections, 13 buts) pourrait être aligné ce mercredi à l’Allianz Arena, en quart de finale aller de la Ligue des champions (21h sur RMC Sport 1).

>> Abonnez-vous aux offres RMC Sport pour voir Bayern-PSG et tous les matchs de la Ligue des champions

Seulement 8 titularisations

Au sein d’une attaque similaire à celle déployée sur la pelouse de Leipzig, samedi dernier, lors du choc de Bundesliga (0-1). Avec Leroy Sané à sa droite, Kingsley Coman à gauche et Thomas Müller en soutien. L’occasion pour Choupo de prouver qu’il a le niveau pour évoluer dans la meilleure équipe d’Europe. Et embellir une saison assez discrète pour l’instant.

Depuis son arrivée début octobre, le natif d’Hambourg a participé à 25 rencontres (toutes compétitions confondues). Seulement 8 fois en tant que titulaire. Le plus souvent comme remplaçant, en entrant parfois seulement dans le temps additionnel. Au total, l’ancien Parisien a disputé 838 minutes sous le maillot bavarois. Soit l’équivalent d’environ 9 matchs complets. Le temps de délivrer 1 passe décisive et de marquer 5 buts, dont 2 en Ligue des champions (contre le Lokomotiv Moscou en poules et la Lazio en 8e de finale retour).

Flick lui a demandé des conseils sur le PSG

Barré par une énorme concurrence, Choupo-Moting se contente de ce rôle de doublure. Sans se départir de sa bonne humeur habituelle. Dans son 4-2-3-1 fétiche, Hans-Dieter Flick l’utilise généralement comme avant-centre, en remplacement de Lewandowski. Mais il l’a déjà fait évoluer sur l’aile gauche ou en attaquant de soutien. A l’heure de préparer ces retrouvailles avec le PSG, pour un remake de la dernière finale de C1, le coach du Bayern a d’ailleurs pris conseil auprès de l’ancienne mascotte du Parc des Princes.

"Oui, je me sers des joueurs qui viennent des autres clubs pour avoir un échange et peut-être apprendre de nouvelles idées par rapport à ce qu’on a relevé dans nos analyses, a confirmé Flick. Choupo est un joueur important pour nous. En tant que remplaçant, il n’a pas eu une période facile, mais il a montré toute sa qualité face à Leipzig. Il est très important pour l’équipe car c’est un super mec. Il unit l’équipe et c’est pour ça aussi que nous sommes heureux de l’avoir avec nous."

L’espoir de prolonger son contrat

Choupo-Moting, lui, savoure cette expérience un peu inespérée chez les champions d’Allemagne. Avec l’espoir de soulever la coupe aux grandes oreilles dans quelques semaines. "Gagner ce titre, c’est notre objectif à tous, a récemment expliqué l’ancien joueur de Stoke City et Schalke 4. On peut s’en rendre compte chaque jour dans le club. Nous avons de très bonnes chances, mais je pense qu’il est plus difficile de conserver la Ligue des champions que de la gagner. Nous sommes considérés comme la meilleure équipe, donc tout le monde veut nous battre. On doit travailler de manière positive et rester unis. Nous ne prendrons le PSG à la légère."

Lui sans doute encore moins que les autres. Le capitaine des Lions Indomptables connaît la valeur de ses anciens partenaires. Il sait aussi que ce match peut donner un autre visage à son aventure munichoise. Et peut-être l’envie à ses dirigeants de prolonger son contrat actuel, qui se termine fin juin. "Je m’entraîne tous les jours avec le sourire. C’est un honneur de jouer ici, clame-t-il. Bien sûr, ce serait bien de rester plus longtemps…" Avec une prestation aboutie contre Paris, ce sera sans doute plus facile.

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Journaliste RMC Sport