RMC Sport

Benzema, l’Europe à ses pieds

Karim Benzema

Karim Benzema - -

Décisif lors du match aller face au Bayern Munich, Karim Benzema aborde la demi-finale retour de Ligue des champions (20h45) avec l’assurance d’un joueur épanoui sur et en dehors du terrain, lui qui séduit actuellement tout le continent.

Cristiano Ronaldo n’est plus la seule arme fatale du Real. Le Bayern Munich est prévenu. Alors qu’il doit remonter un but au Real Madrid, ce mardi soir en demi-finale retour de la Ligue des champions, le géant Bavarois sait qu’il devra aussi surveiller de très près Karim Benzema, son bourreau lors du match aller (1-0).

Si le Français est encore loin des stats du dernier Ballon d’Or, il accomplit la saison la plus aboutie de sa carrière (19 buts en Liga – 5 en C1). Le membre du désormais fameux « BBC », le trio « Bale, Benzema, Cristiano », attire les éloges comme un aimant. A commencer par celles de son coach, Carlo Ancelotti, forcément ravi par la forme étincelante de son attaquant. « Pour nous, Karim n’est pas important seulement parce qu’il marque des buts mais parce qu’il aide aussi l’équipe dans la possession du ballon, confiait-il récemment dans Luis Attaque. J’aime la position et les caractéristiques de ce joueur. Il n’est pas seulement un buteur : c’est un joueur complet. »

Larqué : « Pas photo entre Benzema et Ribéry »

Et l’Italien d’oser l’incroyable comparaison : « Il n’est pas très différent de Zlatan, qui aime reculer lui aussi et jouer collectif. La combinaison Bale-Ronaldo-Benzema est complémentaire. Le fait qu’il ne soit plus en concurrence avec Higuain cette année l’a peut-être aidé. Je pense qu’il peut encore progresser, notamment dans son caractère, et montrer plus de personnalité. C’est un garçon très tranquille et timide. C’est là qu’il peut s’améliorer. »

Mais dans ce domaine aussi, l’international français, heureux papa, a fait de gros progrès cette année. « Benzema est épanoui », observe Coach Courbis. Une plénitude qui sautait aux yeux il y a une semaine lors du 1er round face au Bayern. Tant pis pour Ribéry. « Il n’y a pas eu photo, lâche Capitaine Larqué. Si pendant des années, Ribéry a été devant et Benzema derrière, lors de ce match, on a assisté à l’inversion des courbes. Benzema était très largement devant. » Et l’intéressé, qu’en dit-il ? « J’ai eu un début de saison un peu poussif. Il fallait que j’enchaîne les matches mais aujourd’hui, tout va bien car je suis quelqu’un qui aime le football. » Il l’aimerait encore plus avec une première Ligue des champions à son palmarès…

A lire aussi :

Guardiola confiant pour Ribéry

EN IMAGES : l’équipe-type des demi-finales aller de la C1 

Real-Bayern : le Goal Replay avec le son de RMC Sport

La rédaction