RMC Sport

Benzema sous pression

Karim Benzema

Karim Benzema - -

A 48h de la finale de la Ligue des champions, Karim Benzema ignore encore s’il débutera d’entrée en raison d’une douleur aux adducteurs. En attendant, le Français sent monter la pression de tout un « peuple » obnubilé par la « Decima ».

Karim, cela fait 12 ans que le Real Madrid attend cette finale. La pression monte-t-elle à l’intérieur du club ?
Il y a beaucoup de pression, beaucoup d’envie de la gagner. On sent aussi tout le public, tous les gens, tout le monde est derrière nous et tout le monde est obsédé par la Ligue des champions, les joueurs les premiers. Donc voilà, il y a beaucoup de pression et j’espère qu’on va la gagner.

Depuis que vous êtes arrivé à Madrid il y a cinq ans, vous a-t-on beaucoup parlé de cette fameuse « decima », ce 10e tant espéré sacre en Ligue des champions ?
Oui, dès le jour où j’ai signé. Plus que de gagner le championnat ou la Coupe, c’est vrai qu’on parle toujours de cette fameuse dixième donc c’est pour cela qu’il y a beaucoup de pression et beaucoup d’attente.

Quel est le degré d’optimisme du Real avant cette finale ?
On a beaucoup de confiance en nous, en notre groupe, en notre équipe. Après, on sait que ça va être un match difficile, comme à chaque fois contre eux. Surtout que là, ils sont en confiance. C’est un derby, il faut le gagner. Cela ne pas être facile mais on a tous envie de gagner ce match.

Est-ce un avantage ou un désavantage de jouer contre une équipe qu’on connaît bien ?
C’est un peu les deux mais c’est toujours difficile, très difficile contre cette équipe. Elle joue bien en place, ils sont biens derrière. Ils sont chiants à bouger mais voilà, c’est une finale et une finale, tu ne la joues pas, tu la gagnes.

Quel message vous a fait passer votre coach, Carlo Ancelotti, avant ce match ?
Déjà, de bien se reposer et de rester toujours ensemble et soudé comme on l’a fait depuis le début de saison. Et ne pas oublier toute la campagne qu’on a faite en Ligue des champions. Plus que jamais, tous les joueurs du Real doivent faire corps Oui, on est unis, on est un groupe. Il y a des moments difficiles en début de saison, comme des meilleurs après. Cela prouve qu’on est une grosse équipe, qu’on joue tous ensemble et qu’on a envie de gagner des titres ensemble.

A titre personnel, comment vous sentez-vous ?
Bien. Là, j’avais un petit peu mal à l’adducteur mais en tout cas, je vais tout faire pour jouer, pour être à 100% pour samedi.

Recueilli par FH à Madrid