RMC Sport

Bruges-Monaco: Raggi regrette le manque de vice de Sylla

Avec une équipe fortement handicapée par les blessures, Monaco n’a pris qu’un point sur le terrain de Bruges ce mercredi (1-1), lors de la troisième journée de la Ligue des champions. Un point malgré une énorme occasion de break dans les pieds de Moussa Sylla juste avant l’égalisation belge. Au micro de RMC Sport, Andrea Raggi regrettait le manque de vice du joueur de 18 ans.

Monaco a beaucoup souffert et ne rentre de Bruges qu'avec le point du match nul ce mercredi (1-1), lors de la troisième journée de la phase de poules de la Ligue des champions. Des regrets, Andrea Raggi en avait après la rencontre. Sur RMC Sport, le défenseur monégasque expliquait toutefois que le groupe tentait d'appliquer les consignes de son nouveau coach, Thierry Henry.

"La deuxième période était un peu plus faible que la première période. Mais dans l'ensemble, on a bien joué, estime Raggi. On essaie de faire sur le terrain chaque chose que le coach demande. Et je pense qu'en première mi-temps, on a fait tout ce qu'on avait fait dans la semaine."

"Si Sylla, tombe, c'est carton rouge, penalty et le match est fini"

Les Monégasques ont pourtant eu l'occasion de faire le break à la 39e minute, au moment où Moussa Sylla - déjà auteur du premier but - venait d'éliminer le gardien de Bruges avant de trop croiser son tir, tenté en déséquilibre et très excentré. 

>>> Cliquez ici pour vous abonner à RMC Sport

"Je me souviens de la deuxième occasion de Moussa (Sylla), poursuit Andrea Raggi. S'il est un peu plus expérimenté, il tombe, c'est carton rouge et penalty et là, le match est fini." Le raté a coûté cher, le club belge ayant égalisé dans la foulée. Une erreur de jeunesse de la part d'un joueur qui, à 18 ans, 10 mois et 29 jours, est devenu le deuxième plus jeune joueur de l'histoire du club à marquer en C1.

AB avec Sonia Carneiro à Bruges