RMC Sport

Chelsea-PSG : le plus grand des paris

Cavani et Hazard ont rendez-vous ce soir à Stamford Bridge

Cavani et Hazard ont rendez-vous ce soir à Stamford Bridge - -

Privé de sa star, Ibrahimovic, le PSG tentera ce soir sur la pelouse de Chelsea d’assurer sa place en demi-finale de la Ligue des champions. Si la victoire obtenue au match aller (3-1) place les Parisiens dans une position favorable, gare aux plans de José Mourinho…

75% de chance de se qualifier. Voilà le chiffre qui revient en boucle dans les oreilles des Parisiens après leur victoire 3-1 contre Chelsea, il y a une semaine au Parc des Princes. « Mais on n’aura pas de stat dans la tête, a coupé net, hier, Laurent Blanc, à la veille du quart de finale retour de Ligue des champions, ce mardi soir à Stamford Bridge. En revanche, on aura l’état d’esprit et la motivation pour nous qualifier. » Elles seront indispensables car malgré deux buts d’avance, le ticket pour le dernier carré européen n’est pas encore dans la poche. 

A moins d’avoir passé la semaine sur une île déserte, difficile de ne pas savoir que Zlatan Ibrahimovic sera absent face aux Blues. Victime d’une lésion musculaire, celui qui a inscrit 10 buts en C1 cette saison (41 au total) manquera le match le plus important de la saison. « On a déjà joué sans lui, rappelle Blaise Matuidi, sous le coup d’un avertissement à Londres. Et puis on a d’autres joueurs de classe internationale, notamment « Edi » (Edinson Cavani). » 

Blanc : « A Chelsea pour jouer, pas pour subir »

En position d’avant-centre, son véritable poste, l’Uruguayen aura une grosse carte à jouer face à une équipe qui devra marquer au moins deux buts pour se qualifier. Un but parisien compliquerait sérieusement la tâche des joueurs de José Mourinho. Pourtant, malgré l’absence de Ramires (suspendu), Chelsea a tous les atouts pour faire douter le PSG. A sa tête, il y a d’abord la science tactique du « Special One », lequel n’a jamais échoué à ce stade des quarts de finale de Ligue des champions en sept participations. N’oublions pas non plus qu’il avait su donner du fil à retordre aux Parisiens durant les 45 premières minutes au Parc. « On a l’équipe pour souffrir mais nous sommes à Chelsea pour jouer, pas pour subir », prévient Laurent Blanc, déjà offensif.

Si la rage de vaincre des Blues sera à contenir, Paris a pour lui une confiance et un appétit féroces. La hargne aussi du « petit nouveau » aux dents qui rayent le parquet. Le défi est immense. Faire mieux que l’an passé et atteindre pour la seconde fois seulement dans l’histoire du PSG les demi-finales de la C1 (après 1994-95, éliminé par l’AC Milan). Et puis, se rapprocher un peu plus de Lisbonne où se déroulera la finale le 24 mai prochain. Irréalisable ? « Un jour le PSG gagnera la Ligue des champions, a déclaré lundi Laurent en conférence de presse. Quand ? C’est impossible de le dire. » Il a bien sa petite idée en tête.

A lire aussi : 

EN IMAGES : Mourinho, the Spécialiste

En images : le onze ultime de José Mourinho

Nenê : « Paris peut arriver en finale »

Aurélien Brossier avec LB et MBo.