RMC Sport

Di Meco : « Grenier commence à peser »

Eric Di Meco

Eric Di Meco - -

L’Olympique Lyonnais a acquis sa qualification pour le barrage de la Ligue des champions après un succès étriqué à Zürich (0-1). Eric Di Meco, membre de la Dream Team RMC Sport, revient sur la prestation délicate des Rhodaniens.

Deux courtes victoires face au Grasshopper (1-0 ; 1-0) permettent à l’Olympique Lyonnais de franchir le 3e tour préliminaire de la Ligue des champions. Qualifiés pour le barrage, l’OL s’est extirpé d’un tour difficile à aborder.

« Ce sont toujours des matches délicats. Lille, l’an dernier, en barrage fin août à Copenhague, s’était aussi bien fait bouger. Ce ne sont pas des matchs évidents à jouer. Ils se sont qualifiés contre une bonne équipe qui a quand même un problème de potentiel offensif. Ils ont mis un pressing très fort d’entrée et ont bien joué le coup. Je les ai trouvés inquiétants en première mi-temps avec deux ou trois interventions de Koné que j’ai trouvé très bon. En première mi-temps, il a récupéré un ballon sur un joueur lancé sur lui, il a pris l’attaquant de vitesse sur un ballon dans le dos. Ce n’est pas à Koné de faire les passes décisives non plus. Le plus important, c’était qu’il réussisse ses gestes défensifs. S’il fait des gestes défensifs comme ça et qu’en plus, il faisait des relances décisives, il ne jouerait pas à Lyon mais au Real ou au Barça. »

« Gonalons a été un peu absent dans l’impact »

Le membre de la Dream Team RMC Sport analyse également les comportements individuels des joueurs de l’OL. « Lisandro ? Dans les années passées, il a souvent été bon parce qu’il avait un point de fixation devant lui. C’est un joueur qui vient chercher les ballons, qui dézone. Le milieu de terrain ? L’an dernier quand Lyon marchait fort pendant la première partie du championnat, le milieu de terrain était le secteur de jeu le plus performant. On nous annonçait Malbranque en équipe de France, Gonalons était international.

Grenier commence, lui, à peser dans cette équipe. Les autres ont mis le pied au milieu. Si tu ne mets pas le pied, tu te fais bouger et il y a du déchet technique après. C’est bizarre parce qu’un garçon comme Gonalons donne le tempo d’habitude. Il a été un peu absent dans l’impact. » Quant au poste de gardien de but, Eric Di Meco demande encore à être convaincu par Anthony Lopes, remplaçant de Rémy Vercoutre blessé. « Lopes est pas mal mais je ne suis pas sûr qu’il soit une assurance tous risques. Si je suis un défenseur avec un gardien comme ça, je ne suis pas toujours serein. Mais il est jeune, il a de grosses qualités. Je l’ai vu faire de bons matchs. »

A lire aussi :

>> OL – Benarbia : « Un match de préparation »

>> Grasshopper-Ol : les notes

>> Gonalons : « Ne pas s’enflammer »

RMC Sport