RMC Sport

Diarra : « Entre nous, on s’appelle par nos prénoms »

Le milieu de terrain français et son coéquipier portugais n'ont pas peur avant de se rendre à Marseille.

Le milieu de terrain français et son coéquipier portugais n'ont pas peur avant de se rendre à Marseille. - -

Avant d’affronter l’OM pour un match décisif en Ligue des champions, l’international français Lassana Diarra réfute l’idée d’un Real Madrid néo Galactique. « C’est un truc de journaliste », se défend-il.

Lassana Diarra, quelle équipe vous attendez-vous à retrouver mardi ?
On va affronter un Olympique de Marseille de Ligue des champions. Le championnat et la Ligue des champions sont deux compétitions différentes. Les Marseillais, au-delà du résultat, sont motivés à l’idée de jouer contre le Real Madrid. En ce moment, l’OM est plutôt bien, mais on vient ici serein et sûr de nos qualités. On tombera contre une bonne équipe de Marseille, mais nous avons également pas mal de bons joueurs.

On vous sent décontracté, mais il y a un match à gagner…
Je n’ai jamais dit décontracté. J’ai dit serein. On peut être serein et concentré. On a du respect pour Marseille, mais on connaît nos qualités et nos défauts et on est là pour gagner le match. Et puis on est mieux qu’au match aller.

La comparaison avec les Galactiques « première génération » est-elle difficile à vivre ?
Ce sont des propos de journalistes. Entre nous, on s’appelle par nos prénoms. Et puis ça fait un petit moment que je n’ai pas entendu ça. J’essaye de me concentrer sur nos objectifs. Tout cela concerne la presse.

« Le meilleur est à venir pour Benzema »

En tant que français est-ce particulier de venir à Marseille ?
Un peu parce que ça fait toujours plaisir de jouer en France. Mais je n’ai jamais évolué en Ligue 1. Ça reste un match de Ligue des Champions et pas si spécial pour moi.

Karim Benzema a vécu quelques moments difficiles ces dernières semaines. Quel est votre sentiment ?
En ce qui concerne Karim, il a vécu une passe difficile. Mais ça arrive à tout le monde. Il est jeune, vient d’arriver, a vécu son premier transfert. Quand il aura réglé tous ses problèmes d’adaptation, ça va aller. Le meilleur est à venir pour lui.

Raul joue moins. Quel rôle tient-il dans le vestiaire ?
C’est le capitaine de l’équipe. Il passe actuellement une période difficile, mais ce n’est pas moi qui vais vous rappeler ses qualités. C’est un buteur, un grand joueur et tout le monde sait ce qu’il a fait pour le club. Dans l’équipe et au niveau des joueurs, on a tous beaucoup de respect pour lui. Et s’il a l’occasion de s’exprimer mardi, vous verrez qu’il le fera.

La rédaction - F.G. à Marseille