RMC Sport

Dirar : « Arsenal nous a peut-être sous-estimés »

Nabil Dirar

Nabil Dirar - AFP

Le milieu de terrain de l’AS Monaco Nabil Dirar était l’invité de Luis Attaque sur RMC, ce jeudi, au lendemain de la victoire à Arsenal en 8e de finale aller de la Ligue des champions (1-3). Pour l’international marocain, les Gunners ont sans doute fait preuve de suffisance.

L’exploit de l’AS Monaco

« C’était une soirée inoubliable. Même nous, on ne pensait pas revenir avec un tel résultat. On a joué avec le cœur, avec nos qualités. On s’est donné à fond. On savait qu’on affrontait une grande équipe. On était bien concentré, bien en place sur le terrain. On a joué avec les tripes. On a eu aussi un peu de chance de ne pas encaisser de but dans les premières minutes. Le but de Kondogbia nous a fait du bien. On a retrouvé nos jambes. Ça nous a donné de la force. »

La clé du match

« Arsenal une équipe anglaise mais qui ne joue pas vraiment dans le style anglais. Ils ont des qualités techniques. Nous, on a une équipe vraiment physique, qui reste bien groupée et qui joue les contre-attaques. C’est ce qui les a surpris. »

Des Gunners trop suffisants ?

« Ils ont pensé qu’ils nous étaient supérieurs mais c’est la vérité. Quand on voit le potentiel et leur équipe… ce ne sont que des gros noms. Ça fait plaisir de jouer contre eux mais dans le foot, ce n’est pas le meilleur qui gagne. Peut-être qu’ils nous ont sous-estimés. Tant mieux pour nous. »

Monaco favori au match retour ?

« Pour l’instant, on ne pense pas au match retour. On a fait un gros match hier. On l’a bien fêté. On s’est amusé. Il y avait une bonne ambiance. On a profité de ces moments-là. Dès aujourd’hui, le coach (Leonardo Jardim) a dit qu’il fallait oublier ce match. Il faut se concentrer sur Paris (Monaco-PSG dimanche en clôture de la 27e journée de Ligue 1). C’est une grande équipe. Il faut jouer avec presque la même compo et rester concentré. »

Sa plus belle soirée de footballeur ?

« Oui, c’est le plus beau cadeau d’anniversaire que j’ai jamais eu. Jouer contre Arsenal, le jour de mon anniversaire (il a eu 29 ans), gagner, et surtout être capitaine, il n’y a pas mieux. » Le titre de champion « On ne parle pas trop du titre mais on veut vraiment obtenir une qualification en Ligue des champions. On essaie de finir dans les trois premiers. C’est notre objectif. »

Sa réponse aux critiques

« Cela ne me gêne pas. Le plus important, c’est de gagner. Si tu pratiques un beau football, que tu fais un bon match, comme face à Arsenal, et que tu perds le match, ça fout vraiment les boules. Je préfère courir comme un chien mais avoir ma prime et les trois points à la fin. »

La rédaction avec Luis Attaque