RMC Sport

Girard : « On a tout à prouver »

-

- - -

Le tirage au sort des phases de poules de la Ligue des champions a réservé un groupe abordable à Montpellier, ce jeudi. Le club de la Paillade affrontera Schalke 04, l’Olympiakos et Arsenal. L’occasion de retrouver Olivier Giroud. Et d’envisager les 8es de finale.

René, quel votre sentiment après ce tirage au sort ?

Ça aurait pu être pire. Je crois que c’est bien. Il faut regarder la difficulté, mais aussi ce que représentent les équipes qu’on va rencontrer. Arsenal, c’est un grand d’Europe. Aller là-bas, c’est quelque chose de fabuleux. L’Olympiakos, on va voir ce que c’est un public bouillant. Et puis Schalke, c’est le football allemand, un football très ouvert, très solide. Je suis assez content, c’est motivant et excitant.

Pensez-vous pouvoir créer la sensation dans ce groupe ?

On est les petits nouveaux. On a tout à prouver et tout à faire. C’est un groupe où on peut avoir notre mot à dire. A la maison, si on négocie bien ces matchs-là, ça peut amener pas mal de choses intéressantes. Après, on pourra peut-être ramener des points de quelque part, ça va être intéressant. On ne s’est pas emmerdé toute la saison pour faire la Ligue des champions et dire : ‘C’est bien on est là !’ Non. Si on est là, c’est qu’on va tout faire pour bien figurer et faire honneur au privilège qui nous ait fait de participer à cette Ligue des champions.

Que faudra-t-il à votre équipe pour franchir cette phase de poules de Ligue des champions ?

Il faudra qu’on reste nous-mêmes, tout en prenant la dimension de la difficulté qui nous attend. J’ai dit qu’il y avait peut-être quelque chose à faire à la Mosson, ils ne connaissent pas. Je suis sûr que si on demande aux trois clubs où est la Mosson, ils vont dire : « C’est où ça ? » Ils vont peut-être rigoler aussi. A nous justement de créer l’effet de surprise.

Vous allez retrouver Arsenal où joue un certain Olivier Giroud…

C’est un clin d’œil. Ce n’est pas marrant mais c’est un petit plus. On va jouer Arsenal, il y a Olivier qui nous quitté cette année pour ce club. Olivier tant-pis pour toi ! (rires) 

Propos recueillis par Florian Fieschi, à Monaco