RMC Sport

Juventus-Chelsea : La Juve fait plier le champion

Arturo Vidal

Arturo Vidal - -

Dans une rencontre à quitte ou double, c’est la Juventus qui a su tirer son épingle du jeu face à Chelsea (3-0), mercredi à Turin. Les Piémontais, qui pouvaient passer à la trappe en cas de défaite, sont désormais maîtres de leur destin, contrairement aux champions d’Europe en titre.

Un match au sommet entre deux équipes souveraines en début de saison et qui marquent le pas depuis quelques rencontres. Un match à enjeu, surtout, sachant qu’en cas de victoire du Shakhtar chez les Danois de Nordsjälland, le perdant verrait ses chances de qualification s’envoler. Mathématiquement pour la Juve. Vraisemblablement pour Chelsea. Seulement, à en juger par le rythme incroyable de la rencontre, l’heure n’était pas au calcul mercredi soir à Turin.

Face à une équipe londonienne remaniée, avec une défense à cinq et un Eden Hazard seul en pointe, les Turinois attaquent pied au plancher. La furia des Noir et Blanc est même à deux doigts de payer dès la quatrième minute mais la tentative de Lichsteiner est repoussée par Cech sur son poteau. C’est ensuite un Oscar virevoltant qui sème le trouble dans la défense italienne pour alerter Hazard, mais le Belge ne concrétise pas (9e). La suite du premier acte se résume à une large domination des locaux, finalement récompensée par une astucieuse déviation de Quagliarella, sur une frappe de Pirlo (1-0, 38e).

Chelsea ne maîtrise plus rien

La deuxième période se poursuit sur les mêmes bases. Le spectacle est au rendez-vous, essentiellement grâce à une Juventus de gala, les quelques fulgurances d’Oscar ne pouvant compenser à elles seules les difficultés offensives des Blues. C’est donc sans surprise que Vidal fait le break au terme d’une action d’école (2-0, 61e). La Juventus fait son show (plus de 25 tirs) et les champions en titre n’y peuvent rien. Le but de Giovinco dans le temps additionnel (3-0, 91e) ne change pas grand-chose à l’affaire.

Le Shakhtar s’est effectivement imposé au Danemark (5-2) et Chelsea n’a désormais plus son destin entre les mains. Les hommes de Di Matteo devront l’emporter le 5 décembre prochain à domicile face à Nordsjälland en espérant une défaite de la Juventus en Ukraine. Tout autre scénario les condamnera. Le champion a un genou à terre et, dans sa cruelle position, peut déjà commencer à prier.

Alexis Toledano