RMC Sport

Juventus: Pour Allegri, le raté de Lemar à l’aller a coûté cher à l'Atlético

Massimiliano Allegri, entraîneur de la Juventus, estime que l’occasion manquée par Thomas Lemar lors du match aller entre l’Atlético de Madrid et la Juventus fut un tournant de la double confrontation entre les deux équipes finalement remportée par les Bianconeri.

Massimiliano Allegri a tenté un trait d’humour pour démarrer sa conférence de presse après l’exploit réalisé par son équipe, victorieuse 3-0 de l’Atlético de Madrid en 8e de finale retour de la Ligue des champions et qualifiée pour les quarts après sa défaite 2-0 à l’aller. Critiqué et remis en cause après ce revers il y a trois semaines en Espagne, l’entraîneur piémontais a pris une petite revanche. "Le brevet (pour jouer au foot)? Ça fait 30 ans que je l’ai… Et si je n’avais pas joué au ballon, je serais allé travailler au port."

>> Pour suivre la Ligue des champions, cliquez ici pour vous abonner aux offres RMC Sport

Si Cristiano Ronaldo a été le grand artisan du succès de la Vieille Dame, le technicien italien a aussi sa part de responsabilité avec une composition très audacieuse et un plan de jeu résolument offensif qui a porté ses fruits. Selon lui, son équipe a aussi bénéficié d’un coup de pouce du destin. Comme il l’avait déjà signalé au match aller, il considère que l’occasion manquée par Thomas Lemar lors du premier acte a été un tournant de cette double confrontation.

"Cette fois, c'était en notre faveur"

"Ce sont des signes comme l’année dernière avec la "punition" de Dybala contre le Real avec un tir qui avait fui le cadre d’un centimètre, rappelle-t-il. Cette fois, c’était en notre faveur." La saison dernière, les Bianconeri avaient été éliminés en quarts de finale après une double confrontation incroyable face au Real Madrid. Battus 0-3 à domicile, ils avaient réussi à faire leur retard au retour à Bernabeu avant qu’un penalty très controversé de… Ronaldo à la dernière seconde n’offre la qualification aux Espagnols (1-3). Cette fois, le Portugais est du côté turinois.

Nicolas Couet