RMC Sport

Karembeu : « Le PSG est le grand favori »

Christian Karembeu

Christian Karembeu - -

Conseiller du président de l’Olympiakos, Evangelos Marinakis, Christian Karembeu reconnait que la supériorité supposée du PSG, premier adversaire du club grec en Ligue des champions, mardi soir à Athènes.

Christian Karembeu, malgré la situation économique difficile en Grèce, vous arrivez à mettre en place une politique sportive avec l

C’est un mal pour un bien. La crise permet de faire venir des jeunes pousses, des jeunes joueurs de qualité. Le niveau va effectivement baisser mais la qualité va être là. On va miser sur des jeunes joueurs issus du centre de formation. Et on va recruter sagement des joueurs qui viennent soit de France, soit d’Espagne. La crise a un impact difficile. L’AEK a été rétrogradé. Le Panathinaikos a équilibré ses salaires.

Votre équipe peut-elle être à la hauteur en Ligue des champions et notamment face au PSG ?

On est toujours capable de faire quelque chose. Mais la maturité est en face, la logique du papier nous dit que, sur le papier, le PSG est le grand favori. Mais on est chez nous. On a envie de bien commencer la Ligue des champions. Il y a deux-trois ans, on a été jusqu’en quart de finale (en fait en 8e de finale en 2010, ndlr). Pourquoi ne pas rééditer cette performance ?

Présentez-nous cette équipe de l'Olympiakos...

L’entraîneur, Michel, est là depuis un an et demi. C’est un technicien qui a évolué au Real Madrid. Ça a été difficile pour lui d’imposer sa signature. Aujourd’hui, le groupe commence à pratiquer un football espagnol. On doit maitriser le jeu et faire circuler le ballon. Ce n’est pas encore ça puisqu’il y a du monde qui est arrivé, NDinga, Yatabaré… C’est une jeune équipe qui a besoin de liant, comme le PSG. Mais Paris a plus de maturité et d’expérience européenne.

Vous qui avez été champion du monde 1998, êtes-vous déçu par l'équipe de France ?

Ça fait mal au cœur de voir qu’on est en train de gâcher l’envie de regarder un match de foot. Est-ce que ces gamins aiment le foot et l’équipe de France ? Il faut leur poser la question. On peut le supposer. Les prestations ont été médiocres même si on a vu une équipe de France se réveiller avec un Franck Ribéry qui a sauvé la Nation (contre la Biélorussie, 4-2). Ce n’est pas facile. Quand on voit les performances individuelles en club, il y a du liant. On voit qu’ils s’amusent et qu’ils sont efficaces. Mais en équipe de France, il n’y a rien de tout ça. C’est une interrogation.

A lire aussi :

Benarbia : « Le PSG doit changer de rythme »

Ibrahimovic : « La Ligue des champions ? Dans nos possibilités… »

Toute l’actu de la Ligue des champions

Luis Attaque